VATICAN - Engagement des responsables religieux « pour redonner la liberté à ceux qui sont victimes de l’esclavage ou du trafic d’êtres humains »

mercredi, 3 décembre 2014

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Nous prenons l’engagement commun de faire tout ce qui est possible, à l’intérieur de nos communautés de croyants et à l’extérieur de celles-ci, pour redonner la liberté à ceux qui sont victimes de l’esclavage ou du trafic d’êtres humains, leur restituant l’espérance en l’avenir. Aujourd’hui, nous avons la possibilité, la conscience, la sagesse, les moyens innovants et les technologies nécessaires pour atteindre cet objectif humain et moral ». C’est ce qu’affirme la Déclaration conjointe signée par les représentants des grandes religions mondiales « pour éliminer pour toujours l’esclavage moderne d’ici 2020 ».
La « Déclaration des responsables religieux contre l’esclavage » a été signée le 2 décembre, journée internationale pour l’abolition de l’esclavage, au Vatican, faisant suite à l’accord du 17 mars qui a institué le Global Freedom Network, ayant pour but d’éradiquer d’ici 2020 les formes modernes de l’esclavage et le trafic des personnes. Pour l’Eglise catholique, la Déclaration a été signée par le Pape François. L’ont également signée les représentants des religions hindouiste, bouddhiste, juive, orthodoxe, musulmane et anglicane.
« Tout être humain, jeune fille ou jeune homme, femme ou homme, est une personne libre, destinée à exister pour le bien de chacun dans l’égalité et la fraternité – est-il écrit dans le texte de la Déclaration. Les différentes formes d’esclavage modernes, telles que le trafic d’êtres humains, le travail forcé et la prostitution, le trafic d’organes et toute autre pratique contraire aux concepts fondamentaux d’égalité, de liberté et d’égale dignité de tout être humain, doivent être considérées comme des crimes contre l’humanité ». (SL) (Agence Fides 03/12/2014)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network