http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-22

ASIE/INDE - Augmentation de la violence religieuse en Uttar Pradesh

Lucknow (Agence Fides) – La violence religieuse et la haine semée par les groupes extrémistes hindous augmentent dans l’Etat indien de l’Uttar Pradesh, dans le nord du sous-continent. C’est ce que déclare à l’Agence Fides la Commission sur liberté religieuse de l’Evangelical Fellowship of India, condamnant les récents incidents dans le cadre desquels des chrétiens ont été victimes d’actes violents d’intolérance.
La Commission rappelle « la vile attaque » de l’église du Nazaréen de Sehkari Nagar, le 16 juillet dernier, affirmant que « elle est la conséquence directe de la croissance rapide du radicalisme religieux en Uttar Pradesh ». Selon le récit des pasteurs protestants et d’autres membres des différentes églises locales, l’attaque menée contre l’église du Nazaréen a été l’œuvre d’un groupe d’activistes de Bajrang Dal, formation de militants hindouistes. Les agresseurs, indiquent-ils à Fides, ont été conduits par Hemant Singh, identifié comme le coordinateur du Bajrang Dal dans la zone en question. Le groupe a saccagé l’église, frappé le pasteur, brisé la croix et d’autres meubles se trouvant dans l’église.
Le pasteur Paul, victime de l’agression, a raconté que « les militants ont fait irruption à l’improviste, commençant à frapper les fidèles et à tout dévaster, profanant l’autel puis hissant un drapeau couleur safran – la couleur des extrémistes hindous NDR – sur la porte de l’église ». Les chrétiens ont déposé plainte et la police locale a effectué un certain nombre d’arrestations mais les militants ont organisé des manifestations réclamant la remise en liberté des personnes arrêtées.
D’autres épisodes de violences sont intervenus récemment en Uttar Pradesh : le 7 juillet, une église du village de Saraiya a été attaquée par des extrémistes hindous alors que des menaces et d’autres cas moins graves ont été enregistrés. Les fidèles de l’Etat demandent à Akhilesh Yadav, Premier Ministre de l’Uttar Pradesh, de prendre acte de ces attaques contre la communauté chrétienne et d’entreprendre une action urgente afin de la protéger. (PA) (Agence Fides 22/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network