http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-18

ASIE/PAKISTAN - Demande d’annulation de la liberté sous caution pour les extrémistes islamiques auteurs de l’incendie volontaire du quartier chrétien

Lahore (Agence Fides) – Annuler la liberté sous caution accordée par la Haute Cour aux extrémistes qui incendièrent et dévastèrent en mars 2013 le quartier chrétien appelé Joseph Colony à Lahore : c’est ce que demande l’instance présentée devant la Haute Cour de Lahore par un groupe d’avocats représentant les chrétiens ayant subi dommages et violences.
« Le cas – font remarquer à l’Agence Fides les avocats de l’ONG LEAD – est enregistré comme « incendie volontaire » et tombe sous le coup de la loi antiterroriste. Bien peu d’extrémistes ayant participé à l’incendie ont été arrêtés, nombre d’entre eux ayant déjà obtenu la liberté sous caution. Dans le même temps, le chrétien Sawan Masih, accusé de blasphème – prétendu blasphème qui déclencha à l’époque la réaction des radicaux islamiques – a été injustement condamné à mort. Il ne faut pas oublier le cas d’Asia Bibi, qui attend encore un procès en appel, renvoyé à plusieurs reprises ». Il ne s’agit pas de signaux positifs pour la société pakistanaise : « Le Pakistan – explique Maître Sardar Mushtaq Gill – ne se trouve pas seulement face à une série d’attaques contre les minorités. Il affronte actuellement le défi d’une déstabilisation générale du pays. Il faut que le gouvernement s’engage urgemment dans l’éradication du terrorisme. Les chrétiens pakistanais désirent vivre dans un Etat qui ne soit pas fondamentaliste et où les minorités religieuses soient en sécurité ». (PA) (Agence Fides 18/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network