http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-31

VATICAN - Visite du Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples en Guinée équatoriale : comme Marie, « appelés à annoncer la joie de l'Evangile »

Mongomo (Agence Fides) – « Comme Marie se sentit appelée à visiter sa cousine Elisabeth pour voir comment elle allait dans sa grossesse et pour l'aider, il me semble très beau de penser que, moi aussi, en tant que collaborateur du Saint-Père, je viens vous voir et vous connaître. Par ma visite, je veux exprimer la gratitude pour l'action pastorale de tous ceux qui sont engagés dans l'Evangélisation et le service de la charité pour le bien de l'Eglise et de la Guinée équatoriale ». Tels sont les motifs exprimés par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, concernant sa visite pastorale en Guinée équatoriale (voir Fides 26/05/2014) où il a présidé ce matin, 31 mai, en la Basilique de l'Immaculée de Mongomo, une Messe pontificale à l'occasion de la Fête de la Visitation de la Très Sainte Vierge Marie, pour la clôture du mois de Marie, et ce en présence du Président de la République. Les Evêques et les prêtres de Guinée ont concélébré alors qu'étaient présents des religieux, des religieuses et des laïcs.
« En cette Fête liturgique, Marie s'offre à nous comme un véritable modèle d'évangélisation et de mission » a souligné le Cardinal dans son homélie et la péricope évangélique du jour « nous montre comment Marie avance sur le chemin de sa vie, avec un grand réalisme, une grande humanité et une grande précision. Sa manière de vivre et d’être peut être résumée en trois verbes : écouter, décider et appliquer, des concepts qui indiquent un parcours pour nous chrétiens, appelés à annoncer la joie de l'Evangile ».
Comme Marie a écouté la voix de Dieu par l'intermédiaire de l'Archange Gabriel, non pas « entendu distraitement » mais écouté profondément, et a prononcé son oui, nous aussi devons savoir écouter Dieu qui nous parle et « dans cette écoute, lire la réalité quotidienne, en faisant attention aux personnes, aux événements qui nous entourent parce que le Seigneur est à la porte de notre vie et appelle de différentes manières ». Après avoir écouté, Marie décide promptement de se rendre chez sa cousine Elisabeth, une décision qu'elle prend par obéissance aux paroles de l'Ange et grâce à sa charité. Elle porte avec elle la chose la plus précieuse qu'elle possède : Jésus.
« Parfois – a poursuivi le Cardinal – nous aussi nous arrêtons pour écouter, réfléchir sur ce que nous devons faire. Peut-être avons-nous aussi clairement conscience de ce que nous devrions faire mais lorsque cela nous coûte, nous ne passons pas à l'action. Surtout, nous ne nous déplaçons pas rapidement vers les autres pour leur fournir notre aide, notre compréhension, notre charité, pour porter, nous aussi, comme Marie, la chose la plus précieuse que nous avons reçu et que nous avons, Jésus et son Evangile, par la Parole et surtout par le témoignage concret de notre comportement ».
Après avoir réaffirmé que « nous sommes tous missionnaires en vertu du baptême que nous avons reçu », le Cardinal a conclu ainsi son homélie : « Frères et sœurs, appelés à être disciples missionnaires, je demande à Marie de nous enseigner à écouter et à obéir comme Elle a obéi et, dans l'écoute, à ce qu'Elle nous aide à décider et à agir de manière cohérente, réalisant notre mission avec la force de l'Esprit Saint et la grâce de notre Seigneur ». (SL) (Agence Fides 31/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches