http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-07

ASIE/INDE - Naître femme : un désastre

Anantapur (Agence Fides) – Les femmes qui vivent en Inde subissent huit fois plus de mauvais traitement que dans tout autre pays du monde. Les mauvais traitements physiques sont considérés dans ce pays comme un « droit du mari » et près de la moitié des violences concernent des fillettes de 5 à 10 ans. A cause du problème de la dote, chaque année, de 25 à 100.000 femmes sont tuées. A l’occasion de la journée de la femme, la Fondation Vicente Ferrer, née en Italie en 1969 dans le but de trouver des solutions aux graves problèmes de la communauté rurale d’Anantapur, met en évidence la grave situation que les femmes vivent au sein de cette nation. Selon les informations recueillies par l’Agence Fides, dans ce pays, offrir de l’argent et des bijoux à la famille de l’époux est l’une des nombreuses traditions qui promeuvent la violence machiste dans un pays patriarcal où l’homme ne veut pas perdre le pouvoir. Lorsque la famille de l’épouse est démunie, l’épouse est maltraitée, même lorsqu’il ne s’agit encore que d’une fillette, allant même jusqu’à la tuer, précise le Président de la fondation. La vie pour les femmes seules, divorcées ou orphelines est encore plus dure. En outre, lorsque les familles sont très nombreuses, les fillettes sont contraintes à se prostituer et à avorter lorsqu’elles sont enceintes. Au cours des dernières décennies, 12 millions d’avortements sélectifs en fonction du sexe de l’enfant à naître ont été enregistrés. La naissance d’une fillette est en effet considérée comme « un désastre » pour la famille en ce qu’elle demande des sacrifices en vue de la constitution de sa dote. (AP) (Agence Fides 07/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network