http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-17

AFRIQUE/EGYPTE - Explication du texte du projet de Constitution en la Cathédrale de Minya

Minya (Agence Fides) – Au soir du mardi 17 décembre, S.Exc. Mgr Antonios Aziz Mina, Evêque copte catholique de Giza, tient, dans la Cathédrale copte catholique de Minya, une rencontre publique ayant pour but d’illustrer contenus et orientations du projet de nouvelle Constitution sur lequel les égyptiens seront appelés à s’exprimer dans le cadre du référendum constitutionnel prévu pour la mi-janvier. L’Evêque est compétent en la matière, ayant participé en tant que représentant des Eglises catholiques à l’Assemblée constituante de 50 membres qui a élaboré le texte. « La rencontre – explique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Botros Fahim Awad Hanna, Evêque copte catholique de Minya – aura un caractère d'orientation. L’Evêque de Giza expliquera les contenus du projet de Constitution et les critères qui les ont inspirés, mettra en évidence les points forts du texte et ce qui aurait pu être traité de manière plus appropriée. L’intention est de fournir aux citoyens les informations utiles à leur discernement de manière à ce que chacun puisse faire son choix de manière responsable, hors de tout conditionnement de la propagande. Il n’y aura pas d’indication de votre et encore moins d’attribution de signification religieuses aux choix que les citoyens seront appelés à faire en pleine liberté ».
Entre temps, les déclarations se multiplient en soutien au texte du projet de Constitution dans le cadre du débat public de la part des factions libérales. Le Président égyptien, Adli Mahmud Mansur, a invité tous ses concitoyens à participer à la consultation référendaire alors que les Frères musulmans appuient sur des arguments religieux leur opposition prévisible. Sur le front opposé, l’ancien grand mufti, Ali Gomaa, a eu recours au langage religieux afin de solliciter les égyptiens à ne pas déserter les urnes, déclarant que « Allah soutiendra » ceux qui iront voter. Ce même personnage avait causé la stupeur en octobre au travers de déclarations légitimant le meurtre des Frères musulmans, les forces islamistes étant accusées de s’être éloignées du message authentique du coran. (GV). (Agence Fides 17/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network