http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-04

AFRIQUE/RD CONGO - Probable défaite du M23 et présence de 40 autres groupes armés sur le territoire du Nord Kivu

Kinshasa (Agence Fides) – L’offensive de l’armée congolaise contre les rebelles du M23 dans le Nord Kivu (est de la République démocratique du Congo) se poursuit malgré le cessez-le-feu unilatéral annoncé Dimanche 3 novembre par la direction du mouvement rebelle.
Les combats se sont concentrés dans la zone de Bunagana, à 80 Km de Goma, chef-lieu du Nord Kivu.
Si la défaite du M23 semble arrêtée, différents observateurs affirment cependant que la province congolaise est encore loin de retrouver la paix dans la mesure où sur son territoire, se trouvent encore une quarantaine de groupes armés qui doivent encore être placés sous le contrôle des autorités.
Malgré la présence des Casques bleus de la Mission ONU de stabilisation en RDC (MONUSCO), 2,6 millions de personnes ont été évacuées dans l’est de la RDC et 4,6 millions de personnes vivent dans un état d’urgence alimentaire.
Parmi les autres groupes encore présents sur zone se trouvent les forces démocratiques de libération du Rwanda, constituées à l’origine par les extrémistes Hutus ayant fui le Rwanda en 1994. Selon le rapport publié en juin 2013 par les experts de l’ONU, cette formation est divisée entre extrémistes et modérés, ces derniers étant en grande partie des jeunes qui souhaiteraient déposer les armes et s’intégrer à la société civile.
Sont également présents différents groupes Mai-Mai, milices d’autodéfense qui ont tissé des alliances de circonstances avec les formations plus fortes, ainsi que d’autres groupes d’origine ougandaise, comme l’Allied Democratic Forces et l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). (L.M.) (Agence Fides 04/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network