http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-21

AFRIQUE/RD CONGO - Aucune nouvelle des trois Assomptionnistes un an après leur enlèvement alors que le total des enlèvements dans la zone est de 800

Kinshasa (Agence Fides) – Un an jour pour jour après leur enlèvement, on est toujours sans nouvelles des trois prêtres Assomptionnistes (Augustins de l’Assomption) de nationalité congolaise, les Pères Jean-Pierre Ndulani, Anselme Wasikundi et Edmond Bamutute, ayant disparu dans la soirée du 19 octobre 2012 (voir Fides 22/10/2012) dans leur Paroisse Notre-Dame des Pauvres de Mbau, à 22 km de Beni, au Nord Kivu (est de la République démocratique du Congo).
Leur cas n’est cependant pas isolé dans la mesure où, selon un communiqué envoyé à l’Agence Fides par la Coordination provinciale de la Société civile du Nord Kivu, au moins 800 personnes ont été jusqu’ici enlevées dans le territoire de Beni. Le cas le plus récent concerne le Dr. Augustin Mutsunga, médecin du centre sanitaire de Maboya. « Si la majeure partie des enlèvements sont attribués à la coalition terroriste ADF-Nalu/Al Shabaab, d’autres sont l’œuvre de miliciens mai-mai et de bandes armées non identifiées » affirme le communiqué.
L’ADF-Nalu/Al Shabaab (forces alliées démocratiques – armée nationale pour la libération de l’Ouganda) est une coalition rebelle ougandaise qui, depuis longtemps, a installé ses bases en territoire congolais. S’y serait associé un groupe de Al Shabaabs somaliens, envoyé sur zone peut-être dans le but de menacer l’Ouganda, qui a déployé depuis longtemps déjà un contingent militaire à Mogadiscio en appui aux autorités somaliennes.
La Coordination provinciale de la Société civile du Nord Kivu a invité la population à organiser des Messes ou des moments de prière en souvenir de toutes les personnes enlevées dans la région. (L.M.) (Agence Fides 21/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network