http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-30

AFRIQUE/RD CONGO - Dénonciation des ONG congolaises à propos des 17 tirs d’artillerie ayant touché des objectifs civils à Goma

Kinshasa (Agence Fides) – « Au total, 17 bombes ont été larguées sur des objectifs civils, tout en provoquant des pertes en vies humaines, d’importants dégâts matériels et une psychose généralisée dans les quartiers populaires de la ville de Goma » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides par le Réseau National des ONG des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (RENADHOC).
L’association des ONG congolaises se déclare « très vivement préoccupée par l’escalade de la violence tributaire de la reprise des combats dans la province du Nord Kivu, combats lancés par la force négative M23 avec l’appui du Rwanda. Cette escalade de violence s’est illustrée par le largage de bombes au cours de quatre journées d’affilées, qui sont tombées dans les localités de Munigi et Kanyaruchinya ainsi que sur la ville de Goma ».
Les tirs d’artillerie – poursuit le communiqué – ont été « tirés à partir du territoire rwandais, plus précisément à partir des localités de Mukamira, de Rugero, dans la région de Rubavu, ainsi que de la localité de Mahuku ».
Rappelant que le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a qualifié ces bombardements de crimes de guerre, le RENADHOC lance un appel au Conseil des droits de l’homme des Nations unies afin qu’il examine « en urgence cette question à sa session ordinaire de septembre 2013 pour que des sanctions sévères soient prise contre le Rwanda et au profit de la population du Nord Kivu, victime de deux décennies d’occupation sanglante et déshumanisante ». (L.M.) (Agence Fides 30/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network