http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-27

AFRIQUE/RD CONGO - Témoignage missionnaire sur la situation à Goma

Kinshasa (Agence Fides) – « La vie continue et la situation est calme. Les combats entre l’armée et les rebelles du M23 sont loin de la ville, même si du 22 au 24 août, Goma a été touchée par des tirs d’artillerie longue portée » déclarent à l’Agence Fides des sources missionnaires depuis Goma, chef-lieu du Nord Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, ville qui a été touchée la semaine dernière par des tirs d’artillerie que le gouvernement congolais déclare être partis du territoire rwandais (voir Fides 26/08/2013).
A Goma, une fusillade en face du siège de la MONUSCO (Mission de l’ONU en RDC) a fait deux morts parmi les manifestants. La population affirme que ce sont les Casques bleus du contingent uruguayen à avoir ouvert le feu.
« Je ne saurais pas vous dire s’il existe un fort ressentiment de la part de la population à l’encontre des Casques bleus » déclare notre source. « Il est vrai qu’il suffit d’une personne qui enflamme les esprits pour rassembler des foules nombreuses, constituées en grande partie par des jeunes chômeurs. Les représentants du gouvernement ont ensuite cherché à calmer les esprits de la population en expliquant que les Casques bleus sont de son côté et cherchent à la défendre des rebelles ». La MONUSCO a déployé 27.000 hommes auxquels s’ajoutent les quelques 3.000 militaires de la Brigade d’intervention de l’ONU qui a pour mission de donner la chasse aux différents groupes rebelles présents sur zone.
Goma accueille en outre un grand nombre de personnes provenant de villages de la province ayant fui les combats. « Deux villages de notre Paroisse ont été complètement abandonnés par leurs habitants » raconte par exemple le missionnaire. « La population a quitté le premier à cause des combats en cours alors que ce sont les militaires de l’armée congolaise qui ont demandé aux habitants du second de l’évacuer parce que la zone n’était pas sûre ».
« Les centres d’accueil de Goma accueillent non seulement les évacués mais également des personnes originaires de la ville dans la mesure où les conditions économiques sont difficiles à cause de la guerre et nombre d’habitants se regroupent dans ces structures afin de recevoir des aides humanitaires » déclarent nos sources.
A la tension entre la RDC et le Rwanda relative aux appuis fournis par Kigali aux rebelles du M23, viennent maintenant s’ajouter des tensions avec l’Ouganda dont l’armée aurait réalisé une incursion à Sisi, dans le territoire de Mahagi (Province orientale). Selon Radio Okapi, l’épisode en question remonte à Dimanche 25 août lorsque quelques 300 militaires ougandais ont investi la localité congolaise, mettant en fuite les douaniers et les gardes de frontière. (L.M.) (Agence Fides 27/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network