http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-17

ASIE/INDE - Empoisonnement d’enfants dans une école de Bihar et nouvel appel de la Commission Justice, Paix et Développement de la Conférence épiscopale en faveur de la réglementation de la sécurité alimentaire

New Delhi (Agence Fides) – Le cas de 22 enfants morts aujourd’hui par empoisonnement dans une école située dans l’Etat indien du Bihar « relance avec force le thème de la sécurité alimentaire et de la qualité de la nourriture. Il pousse aussi l’Inde à approuver de manière urgente le Food Security Bill », la loi sur la sécurité alimentaire se trouvant devant le Parlement dont le texte devrait être discuté ces prochaines semaines et approuvé. C’est ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Charles Irudayam, Secrétaire exécutif de la Commission Justice, Paix et Développement de la Conférence épiscopale indienne.
La tragédie qui a frappé ces 22 enfants ainsi que 25 autres, qui ont été intoxiqués, a eu lieu dans une école primaire publique de Marakh, dans le district de Saran de l’Etat du Bihar, dans l’est de l’Inde. L’école célébrait le « Mid-day meal », un programme alimentaire national prévoyant la distribution gratuite de nourriture dans les écoles publiques. Selon l’enquête, la nourriture distribuée était contaminée par des insecticides, au point de causer l’empoisonnement et le décès des enfants, tous d’âge inférieur à 10 ans.
Le Père Irudayam, exprimant « la douleur et les condoléances des Evêques indiens aux familles des enfants », rappelle que « il appartient aux administrations civiles des différents Etats indiens de contrôler et de garantir la sécurité et la qualité de la nourriture fournie dans les écoles publiques ». Le prêtre indique à Fides qu’en Inde, les écoles gérées par l’Eglise catholique et par d’autres communautés chrétiennes « accordent la plus grande attention à la nourriture prise par les enfants, tant en ce qui concerne sa qualité que sa quantité ».
Le thème de la sécurité alimentaire, déclare le prêtre, « constitue une question nationale, d’importance vitale ». A ce propos, il rappelle que l’épisode du Bihar replace au centre du débat politique le « Food Security Bill » (voir Fides 06/07/2013). Le Père Irudayam conclut : « L’Eglise catholique est pleinement favorable à la loi, qui prévoit de fournir de la nourriture aux pauvres et aux marginalisés afin d’enrayer le problème de la famine en Inde. La Commission Justice, Paix et Développement de la Conférence épiscopale a travaillé depuis 2008 en faveur de cette loi, en écoutant et en se faisant porte-parole des instances des communautés pauvres se trouvant dans des zones reculées du pays. Nous croyons cependant que le texte de loi présenté au Parlement a besoin de corrections et d’intégrations et nous espérons que l’Assemblée pourra accueillir nos suggestions et celles de la société civile ». (PA) (Agence Fides 17/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network