http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-24

ASIE/INDE - Un nouvel avenir pour les chrétiens au Karnataka

Bangalore (Agence Fides) – Un avenir différent peut exister pour les chrétiens au Karnataka, l’un des plus grands Etats indiens où les années passées ont été caractérisées par un record en termes de violences anti-chrétiennes, un avenir fait de respect des droits, de dialogue, de justice et d’harmonie. Dans le cadre des élections locales du 5 mai dernier, le parti extrémiste hindou Bharatiya Janata Party (BJP, parti du peuple indien), aux affaires lors de la précédente législature, n’a en effet obtenu que 40 siège au Parlement local, la majorité revenant au Parti du Congrès, qui a obtenu quant à lui 121 des 223 sièges.
Dans une note envoyée à Fides, l’Archevêque de Bangalore, S.Exc. Mgr Bernard Moras, indique avoir rencontré le nouveau chef du gouvernement, Siddaramaiah, lui présentant les vœux du Conseil des Evêques du Karnataka, dont Mgr Moras est le Président. A cette occasion, l’Archevêque a exprimé les espoirs et les attentes de tous les chrétiens du territoire. Il a également remarqué qu’il serait opportun que les fidèles chrétiens soient davantage impliqués et présents à des postes de gouvernement, au sein des organismes et des institutions publiques.
Le Père Faustine Lobo, prêtre à Bangalore et Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Inde, explique à l’Agence Fides : « Aujourd’hui, la population a plus confiance. Il est possible de construire une nouvelle atmosphère sociale et religieuse. Le BJP a connu une défaite sonore pour différentes raisons : il est divisé en différentes factions, a été protagoniste d’une mauvaise gestion de la chose publique et de cas de corruption, sachant que trois ministres ont été arrêtés. Il a par ailleurs eu recours une approche communautariste, privilégiant une politique de division et de discrimination envers les minorités. La population n’a pas apprécié et n’a pas renouvelé la confiance au BJP. Aujourd’hui, le Parti du Congrès a la chance de pouvoir mettre en place une politique de bon gouvernement qui pourrait porter de bons fruits, en ce que, dans un an et demi, auront lieu les élections nationales. Les résultats du scrutin au Karnataka représentent un avertissement pour le BJP et pour toute la nation : fomenter la conflictualité sociale et religieuse ne paie pas. En tant qu’Eglise, nous avons toujours promu et nous continuerons à promouvoir une approche basée sur le dialogue et l’harmonie entre les différentes communautés. Nous espérons un avenir de paix et de développement pour les chrétiens au Karnataka ».
Selon un récent rapport de l’ONG Catholic Secular Forum, le Karnataka est l’Etat ayant enregistré le plus grand nombre de cas de violences intercommunautaires et interreligieuses avec plus de 1.000 attaques à l’encontre de chrétiens en 2011 soit une moyenne de 3 à 5 attaques par jour. (PA) (Agence Fides 24/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network