http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-07

AFRIQUE/TANZANIE - Attentat d’Arusha : le témoignage du Nonce apostolique

Dar es Salaam (Agence Fides) – « Les fidèles sont en état de choc et sont demeurés en ville volontairement afin d’être proches de la communauté catholique et de la réconforter » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Francisco M. Padilla, Nonce apostolique en Tanzanie qui s’apprête à retourner à Dar es Salaam depuis Arusha où, Dimanche 5 mai, un attentat perpétré devant l’église Saint Joseph a fait trois morts et environ soixante blessés. « De ces blessés, cinq au moins se trouvent dans des conditions graves au point qu’ils ont dû être hospitalisés à Dar es Salaam » indique Mgr Padilla. « Hier, en compagnie de l’Archevêque d’Arusha, S.Exc. Mgr Josaphat Louis Lebulu, nous nous sommes rendus à l’hôpital de la ville pour visiter les blessés, leur apportant un réconfort spirituel ». Le Nonce rappelle qu’il se trouvait à Arusha depuis cinq jours dans le cadre d’une visite à la communauté catholique locale et pour présider la cérémonie d’inauguration de la Paroisse où a eu lieu l’attentat. Mgr Padilla reconstruit ainsi les moments dramatiques de l’explosion. « L’Archevêque d’Arusha et moi-même, entourés par une foule de fidèles, nous trouvions sur le parvis de l’église. Nous venions de bénir l’eau avec laquelle devaient être aspergés les fidèles et le lieu de culte lorsque la bombe a explosé à quelques mètres de nous. Je n’ai pas vu qui a lancé la bombe parce que les fidèles, vue l’occasion, étaient vraiment nombreux ».
En ce qui concerne l’enquête relative aux auteurs de l’attentat, Mgr Padilla affirme que le Premier Ministre de Tanzanie a promis à l’Archevêque d’Arusha que tous les efforts seront faits afin d’assurer les coupables à la justice. Quant aux motivations et aux responsabilités relatives à l’attentat, le Nonce apostolique invite à la prudence. « La police mène encore l’enquête. Attendons ses résultats » conclut-il. (L.M.) (Agence Fides 07/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network