http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-08

ASIE/INDE - Les Evêques du nord-est de l’Inde, « en cette Année de la Foi, aux côtés des pauvres »

Agartala (Agence Fides) – « Il existe un lien indissoluble entre notre foi et les pauvres » : c’est ce que réaffirment les Evêques du nord-est de l’Inde – région tourmentée par des conflits sociaux et habitée par des populations tribales manquant souvent des services de base. Ainsi que l’indique une note envoyée à l’Agence Fides, les Evêques de la région, qui comprend 15 Diocèses, se sont rencontrés ces jours derniers afin de faire le point sur la situation de l’Eglise et ont publié une Lettre pastorale conjointe portant sur l’Année de la Foi, appréciant et insistant sur la prédilection pour les pauvres que le Pape François a exprimé au début de son pontificat.
S.Exc. Mgr Dominc Jala, Archevêque de Shillong et Président du Conseil des Evêques du Nord-est de l’Inde, a expliqué que « nos services éducatifs et sociaux sont l’expression de la foi de l’Eglise. Raison pour laquelle l’Eglise qui est dans le nord-est de l’Inde – comme dans toute la nation – poursuivra avec conviction cet engagement ». A l’Assemblée semestrielle, qui a eu lieu dans le Diocèse d’Agartala, ont participé 18 Evêques qui ont manifesté un désir d’unité et de collaboration qui « aura un effet très positif sur la pastorale et l’évangélisation dans le nord-est de l’Inde ».
La Lettre pastorale pour l’Année de la Foi est adressée aux prêtres, aux religieux et aux laïcs et contient des recommandations « afin de rendre féconde l’Année de la Foi », dans le contexte multiethnique, multi religieux et multiculturel qui caractérise la région, dans laquelle s’enregistrent tensions entre communautés, désordres sociaux, immigration clandestine, pauvreté, sous-développement et corruption. En outre, les Evêques font état de la décadence morale, du déclin de la famille traditionnelle et des valeurs, du consumérisme et du matérialisme, ainsi que du fondamentalisme et de la prolifération des sectes religieuses. Le texte indique « des modalités renouvelées et importantes d’annonce de l’Evangile » et recommande des pèlerinages, des activités destinées aux jeunes, l’étude des documents du Concile Vatican II et des initiatives œcuméniques. Sont prévues la traduction d’une partie des documents du Concile Vatican II et du Catéchisme de l’Eglise catholique dans les langues locales ainsi qu’un usage plus dynamique des moyens de communication de masse en vue de la proclamation de l’Evangile. Par ailleurs, les Evêques indiquent comme très importante « l’évangélisation de l’évangélisateur ». (PA) (Agence Fides 08/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network