http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-04

ASIE/INDE - Obsèques au Kerala pour le prêtre assassiné à Bangalore

Bangalore (Agence Fides) – Le 8 avril, seront célébrées les obsèques du Père Kochupuryil J. Thomas, Recteur du Grand Séminaire de Bangalore, assassiné par des inconnus dans la nuit du 31 mars au 1er avril dernier. Les funérailles et la sépulture auront lieu à Ettumanoor, dans les environs de Kottayam, au sein du Diocèse d’Ootacamund, dans l’Etat du Kerala, où le Père Thomas était né et où réside sa famille.
Après l’autopsie, la dépouille mortelle a quitté Bangalore, dans l’Etat du Karnataka, pour le Kerala. Avant de sortir de la ville, l’Archevêque de Bangalore, S.Exc. Mgr Bernard Moras, a célébré une Messe solennelle de requiem, au cours de laquelle des centaines de prêtres et de religieux ainsi que des milliers de fidèles ont pu dire adieu au Père Thomas, qui a servi la communauté de Bangalore pendant près de 30 ans.
Mgr Moras a lu de nombreux messages de condoléances, dont celui du Nonce apostolique en Inde, S.Exc. Mgr Salvatore Pennacchio, et celui du Président de la Conférence épiscopale d’Inde, S.Em. le Cardinal Oswald Gracias. Dans son émouvant éloge funèbre, il a fait mémoire du Recteur comme d’un « prêtre très pieux, posé et humain, un chercheur de haut niveau, animé par la finesse, la sagesse et la sincérité ». « Il avait un esprit farouche de travail, d’étude, de prière et de service » a-t-il dit, faisant état de la grave perte pour son Diocèse. L’Archevêque a demandé à tout un chacun de prier pour son âme et pour que le Seigneur accorde consolation et force aux membres de sa famille.
Ainsi que l’indique à l’Agence Fides le Père Faustine Lobo, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Inde, la situation au Séminaire est actuellement tranquille, même si la communauté est profondément choquée. Le Père Kochupuryil J. Thomas, 65 ans, Recteur du Grand Séminaire Saint Pierre de Bangalore, a été tué à l’intérieur du Séminaire au cours des premières heures du 1er avril. L’homme a été malmené jusqu’à sa mort. Les raisons de l’homicide demeurent inconnues. La police a formé cinq équipes d’enquêteurs qui ont entamé des enquêtes en différentes directions. (PA) (Agence Fides 04/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network