http://www.fides.org

Asia

2013-02-23

ASIE/JAPON - Appel des Evêques au Premier Ministre : « non aux armes nucléaires, ne modifiez pas la Constitution »

Tokyo (Agence Fides) – Il faut protéger urgemment l’article 9 de la Constitution du Japon qui établit la « renonciation explicite et absolue à la guerre » de la part de l’Etat. Il faut réaffirmer un « non » clair et net à la course aux armements et à l’usage de l’énergie nucléaire à fins civiles et militaires. Tel est, selon ce qui a été indiqué à Fides, l’appel adressé par les Evêques au Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, à l’occasion de sa rencontre avec le Président américain, Barack Obama.
Après les élections législatives de décembre 2012, le Parti démocratique de Shinzo Abe est revenu aux affaires, incluant dans son programme la révision de l’article 9 de la Constitution, ce qui ferait du Japon un Etat qui « peut collaborer et soutenir une guerre ». Abe, qui rencontrait hier à Washington le Président Obama, a réaffirmé l’alliance stratégique et militaire avec les Etats-Unis, désireux d’accroître leur influence géopolitique en Asie de l’est.
Face à la possibilité concrète de conduire la nation vers une attitude « potentiellement belligérante », les Evêques catholiques japonais font entendre leurs voix. Dans un document envoyé à Fides et portant la signature de S.Exc. Mgr Marcellino Daiji Tani, Evêque de Saitama et Président de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale, les Evêques lancent « un fort rappel au gouvernement » affirmant : « nous croyons que la paix ne peut être atteinte par la force militaire. Nous croyons que seul un dialogue patient, ouvert à la diversité, rend possible la construction de la justice, de l’égalité et du respect réciproque entre peuples et nations ».
Dans le document parvenu à Fides, les Evêques notent que, « la modification de l’article 9 de la Constitution entraînera le risque d’augmenter la tension militaire en Asie, en particulier avec la Chine et la Corée du Nord, ce qui aura pour conséquence une course à la militarisation ». « Sans l’article 9 – poursuit le texte – le Japon pourrait devenir une autre puissance nucléaire, marquant un recul dans les efforts accomplis en vue de l’abolition des armes nucléaires de par le monde ».
Les Evêques rappellent au Président américain Obama que « l’administration américaine a joué un rôle important dans l’élaboration de l’actuelle constitution du Japon, centrée sur la valeur de la paix ». Aujourd’hui, expliquent-ils, « la majeure partie des personnes de ce pays soutient et partage une constitution non-violente ». C’est pourquoi ils invitent le gouvernement à parcourir un « chemin de non violence » et de coopération avec toutes les nations d’Asie de l’est. (PA) (Agence Fides 23/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network