http://www.fides.org

Asia

2013-02-16

ASIE/CHINE - Deuil dans l’Episcopat

Yinchuan (Agence Fides) – Le 4 février, S.Exc. Mgr Jean-Baptiste Liu Jingshan, Evêque émérite du Diocèse de Yinchuan (Ningsia) sis dans la région autonome de Ningxia (Chine continentale), est retourné à la Maison du Père.
L’Evêque avait près de 100 ans. Il était né le 24 octobre 1913 au sein d’une famille catholique, dans l’actuel Diocèse de Bameng, en Mongolie intérieure. A 16 ans, il débuta son parcours vocationnel au Petit Séminaire, le poursuivant au travers de la formation philosophique et théologique au Grand Séminaire de 1935 à 1942, au cours de l’occupation japonaise.
Ordonné prêtre en 1942, il fut d’abord Curé avant d’œuvrer au sein du Petit Séminaire. En 1951, il fut emprisonné et envoyé dans un camp de travail où il resta, en gardant les porcs, pendant près de vingt ans. Libéré en 1970, il travailla pendant plusieurs années comme facteur dans sa maison de campagne.
En 1979, il reprit l’activité pastorale et l’enseignement. Considéré comme un « criminel politique », il fut envoyé, à 70 ans, en 1983, dans le Diocèse de Yinchuan où il disait souvent : « Je dois encore faire quelque chose pour le Seigneur : trouver la route pour construire l’église ». En trois ans, il porta à son terme la construction de la Cathédrale.
Le 1er août 1993, il fut ordonné Evêque. Le 21 décembre 2007, il participa à l’ordination de son Coadjuteur, S.Exc. Mgr Joseph Li Jing.
Mgr Liu, véritable père de l’Eglise dans la région autonome de Ningxia, laisse le souvenir de sa ténacité en ce qui concerne la reconstruction de l’Eglise après la dure période de la Révolution culturelle, dans une région très vaste et à forte présence musulmane, caractérisée par un climat rigide et inconfortable. L’Evêque âgé disait souvent à ses interlocuteurs : « Bien que j’ai passé 19 ans en prison, j’aime ma Patrie. Et pas seulement ma Patrie, j’aime également mon Eglise ».
En se dépensant comme cela lui était permis, voyageant également des kilomètres à bicyclette pour servir les fidèles et recueillir quelques ressources, Mgr Liu a permis la renaissance spirituelle et matérielle de l’Eglise dans une région où le Catholicisme avait été presque entièrement détruit. Lors de son arrivée, le Diocèse de Yinchuan comptait seulement deux prêtres et un petit terrain à bâtir. Aujourd’hui, l’Eglise locale compte 15.000 fidèles, 12 prêtres et 14 églises ainsi qu’un vingtaine de religieuses appartenant à deux Congrégations.
Les obsèques de S.Exc. Mgr Jean-Baptiste Liu Jingshan ont été célébrées le 8 février en la Cathédrale de Yinshuan, sa dépouille mortelle ayant été ensevelie en l’église de Xuhezhuang, dans le Helan. Mgr Liu, l’un ders derniers prêtres ordonnés avant l’avènement du communisme en Chine, est resté un témoin exemplaire non seulement d’une époque où les catholiques pouvaient professer librement leur loyauté au Saint-Père mais également des moments de dure épreuve. (Agence Fides 16/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network