AMERIQUE/MEXIQUE - Dénonciation des catholiques à propos des nouvelles agressions contre les migrants au Chiapas

samedi, 12 janvier 2013

Ciudad Ixtepec (Agence Fides) – Au cours des premiers jours de 2013, ont été enregistrées de nouvelles agressions et violences contre les migrants au Chiapas. C’est ce que dénonce par l’intermédiaire de l’Agence Fides la « Maison du frère migrant en chemin », structure d’accueil et d’assistance catholique, à la veille de la 99ème Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, qui sera célébrée demain, 13 janvier, sur le thème « Migrations : pèlerinage de foi et d’espérance ». Les communautés catholiques du Mexique, répondant à l’appel du Pape Benoît XVI, réaffirment leur engagement visant à travailler en faveur des migrants mais signalent « des situations graves ». Le Père Alejandro Solalinde Guerra, responsable de la « Maison du Migrant », déposera plainte devant les autorités du Chiapas pour les nouvelles violences à l’encontre des migrants originaires d’Amérique centrale. Selon la note parvenue à Fides, les agressions ont eu lieu à Coita, à Arriaga et non loin de Tapachula, au Chiapas, et ont été le fait de la police et d’autres personnes.
« En premier lieu – explique le Père Solalinde Guerra – il faut urgemment mettre fin aux homicides de femmes et organiser un mouvement social pour défendre ces dernières. En outre, il faut reconnaître que, par le passé, on a assisté à une élimination systématique du migrant. Nous ne voulons pas la justice mais connaître la vérité sur les fosses communes de migrants dans des Etats tels que celui de Veracruz. Nous voulons savoir où elles sont, combien sont ceux qui ont disparu et qui ils sont ».
Au Mexique, à l’occasion de la Journée mondiale du Migrant, de nombreuses organisations ont signé une déclaration qui demande de préserver les droits des migrants. Le Père Solalinde Guerra a quant à lui reçu en 2012 le Prix national pour les Droits humains. (CE) (Agence Fides 12/01/2013)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network