AMERIQUE/MEXIQUE - L’Evêque d’Aguascalientes n’accepte pas le Rapport sur la sécurité des Etats-Unis

samedi, 24 novembre 2012

Aguascalientes (Agence Fides) – L’Evêque du Diocèse d’Aguascalientes, S.Exc. Mgr José María de la Torre Martin, a durement rejeté une note faite du Département d’Etat américain selon laquelle 19 localités du Mexique ne seraient pas sûres pour les touristes américains. L’Evêque a déclaré que les nord-américains des Etats-Unis « sont coupables de la violence et de la souffrance de notre pays parce qu’ils livrent des armes et de l’argent et nous, nous mettons le sang et les morts ». Mgr de la Torre Martin a également utilisé une expression biblique pour décrire cette situation : « ils voient la paille dans l’œil de leur prochain mais ils ne voient pas la poutre qui est dans le leur ».
L’Evêque d’Aguascalientes a fait les déclarations en question au Séminaire diocésain, dans le cadre d’une rencontre non programmée avec la presse locale au cours de la visite du Nonce apostolique au Mexique, S.Exc. Mgr Christophe Pierre, qui s’est adressé au quelques 400 prêtres du Mouvement du Renouveau charismatique catholique qui prenaient part aux exercices spirituels.
Selon la note parvenue à l’Agence Fides, l’Evêque a déclaré : « Il m’importe peu de ce que disent les Etats-Unis à propos de l’insécurité dans d’autres pays parce qu’ils ne se distinguent pas principalement par le fait d’être des messagers de paix et ne suivent certainement pas l’exemple de Mère Teresa de Calcutta, bienveillante, altruiste et généreuse ».
Mgr José María de la Torre Martin participe aux exercices spirituels dédiés au thème « Evangélisés et évangélisateurs dans la puissance de l’Esprit Saint ». Outre le Nonce apostolique, animent également ces exercices S.Exc. Mgr Rino Fisichella, Président du Conseil pontifical pour la Nouvelle Evangélisation et Salvatore Martínez, Président du Mouvement du Renouveau charismatique catholique en Italie. (CE) (Agence Fides 24/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network