http://www.fides.org

Asia

2012-11-22

ASIE/VIETNAM - Mission parmi les plus défavorisés dans le cadre de l’Année de la Foi : un nouvel hôpital pour les lépreux

Thai Binh (Agence Fides) – Le nouveau nom est déjà le signe d’un changement radical de paradigme : on passe ainsi de léproserie à hôpital dermatologique. Il s’agit d’une œuvre qui a débuté à Thai Binh, un village situé à 250 Km de Hanoi, où les missionnaires franciscains ont donné de l’élan à la mission parmi les plus défavorisés, l’un des objectifs prioritaires dans le cadre de l’Année de la Foi.
Comme Saint François embrassa un lépreux – épisode qui marqua le début de son chemin de conversion – les Frères mineurs conventuels, dans le cadre d’une mission naissante dans ce pays, ont réalisé un projet d’assistance qui entend réévaluer et restituer leur dignité à plus de 900 lépreux, se trouvant depuis des années isolés dans la léproserie de Van Mon. Parmi eux, se trouvent une soixantaine d’enfants de 2 à 14 ans, fils et petits-fils de lépreux, parfaitement sains mais condamnés à la marginalisation du seul fait qu’ils sont parents de personnes malades, marquées par le sceau des préjudices.
L’œuvre a été inaugurée en septembre dernier par l’Evêque diocésain, S.Exc. Mgr Peter De Van Nguyen, en présence du Frère Valentino Maragno OFM Conv, Directeur de la Caritas Antonienne qui a financé le projet, et du Frère Giorgio Abram, OFM Conv, responsable de la réalisation du projet. Aujourd’hui, l’hôpital dermatologique fonctionne en régime de croisière, sous la conduite du Frère vietnamien Martin Mai, qui assure la coordination d’une équipe de religieuses et d’opérateurs laïcs.
Le Père Giorgio Abram OFM Conv explique à Fides : « Le nouvel hôpital absorbera progressivement l’ancienne léproserie, soignant les lépreux selon des modalités et techniques modernes. La construction accueille par ailleurs les 60 enfants sains qui y reçoivent une instruction pour être ensuite réinsérés dans le tissu social. Le projet d’hôpital sert également à l’Ordre franciscain afin de bénéficier d’une reconnaissance officielle de la part du gouvernement vietnamien, qui l’accorde seulement dans la mesure où l’ordre s’engage dans un projet de type social. Nos frères et les nouvelles vocations naîtront justement autour de cette mission parmi les marginalisés ». (PA) (Agence Fides 22/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network