AFRIQUE/RD CONGO - Conflit interethnique ignoré de tous dans le Masisi : 4 femmes et deux enfants en sont les dernières victimes

samedi, 10 novembre 2012

Kinshasa (Agence Fides) – « Dans la région de Masisi (Nord Kivu), la population souffre des conséquences d’un conflit interethnique ignoré de la communauté internationale, celle-ci continuant à focaliser son attention sur le seul M23 » déclarent à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale qui demandent à conserver l’anonymat pour raisons de sécurité. Le M23 est le principal mouvement de guérilla opérant au Nord Kivu mais il en existe bien d’autres.
Dans le Masisi, le conflit évoqué ci-dessus oppose les communautés Hundes et Hutus avec la participation de différents groupes armés opérant sur zone (Nyatura, Raia Mutomboki, FDC).
« Le 3 novembre, après des jours de calme relatif dû à une intervention des autorités locales visant à sensibiliser la population à la coexistence pacifique, un nouveau massacre de victimes innocentes a bouleversé la zone » indiquent nos sources. « Quatre femmes d’ethnie Hunde et deux enfants ont été massacrés à coup de machette par des membres de la milice Hutu connue sous le nom de Nyatura. Les femmes ont été surprises par leurs meurtriers alors qu’elles cueillaient des bananes. Avant d’être tuées, elles ont subi des violences sexuelles ».
Le massacre a suscité la protestation de la population Hunde. « Les corps des victimes ont été portés devant le siège de l’Administration territoriale de Masisi. La tension est très forte. Les Hunde demandent aux autorités locales de garantir leur sécurité alors que des jeunes menacent de perpétrer des actes de vengeance à l’encontre des Hutus ».
Entre les deux populations, Hutu et Hunde, s’est créé un climat de peur réciproque. « Si le conflit interethnique au Masisi devait continuer à être ignoré, d’autres personnes innocentes mourront dans l’indifférence des autorités congolaises, des organisations internationales et des moyens de communication » concluent nos sources. (L.M.) (Agence Fides 10/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network