VATICAN - Rencontre de S.Em. le Cardinal Filoni avec les jeunes d’Owerri : « Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l’école, à la maison, dans la rue »

mercredi, 7 novembre 2012

Owerri (Agence Fides) – « C’est vraiment avec joie que je débute ma visite pastorale ici à Owerri en vous rencontrant, chers et bien-aimés jeunes qui êtes l’espérance de l’Eglise, les derniers héritiers de l’évangélisation de ceux qui, voici cent ans, ont donné leur vie au Seigneur pour annoncer l’Evangile à cette terre bénie » : c’est en ces termes que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a commencé son homélie au cours de la Messe pour les jeunes qu’il a présidé ce matin, 7 novembre, à Owerri, au début de sa visite pastorale dans cette Province ecclésiastique nigériane, visite qui le conduira à conclure les célébrations du Centenaire de l’Evangélisation (voir Fides 05 et 06/11/2012).
Après avoir commenté la péricope évangélique de la prière de Jésus au Père (Mt 11, 25-30), proclamée dans le cadre de la liturgie du jour, le Cardinal a invité les jeunes à réfléchir sur la signification que peuvent avoir ces paroles pour eux aujourd’hui. « Chaque fois que nous nous sentons plein d’admiration pour toutes les bonnes choses que Dieu a créé, nous sommes les petits dont parle Jésus ! » - a déclaré le Cardinal. « Chaque fois que dans notre vie, nous nous rendons compte que nous avons besoin de Dieu et que notre vie est vide sans sa présence, alors nous sommes les petits, pour lesquels Jésus se réjouit ! Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l’école, à la maison, dans la rue… ». Un autre aspect souligné par le Préfet du Dicastère missionnaire a concerné la prière : « Il est important que nous apprenions à prier comment Jésus prie… Jésus nous enseigne que, lorsque nous prions le Père céleste, nous devons Le remercier et terminer notre prière en priant non seulement pour nos besoins mais également pour ceux des personnes qui nous sont proches de manière à pouvoir devenir, nous aussi, don pour les autres ».
« Les paroles avec lesquelles Jésus conclut Sa prière – « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » - s’adressent à la foule mais elles s’adressent aussi à nous » a poursuivi le Cardinal, exhortant les jeunes à inviter le Seigneur Jésus « à venir chez nous ». Il a enfin conclu : « Il est merveilleux de savoir que toujours, et je dis bien toujours, dans toutes les situations de notre vie, nous pouvons aller à Jésus, nous pouvons nous adresser à Lui, en sachant qu’Il ne nous abandonnera jamais ! ». (SL) (Agence Fides 07/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network