ASIE/PAKISTAN - Deuxième église chrétienne dévastée à Karachi en l’espace de dix jours

lundi, 22 octobre 2012

Karachi (Agence Fides) – Indignation et condamnation de la part des responsables chrétiens et des autorités civiles au lendemain de la deuxième attaque contre une église à Karachi en l’espace de dix jours. Cette fois-ci, c’est une église de la dénomination « Pentecostal Church of Pakistan » qui a été attaquée et dévastée par des vandales qui ont fait irruption dans l’édifice durant la nuit en forçant la porte. Dans le cadre de cet épisode, qui remonte à la nuit entre le 18 et le 19 octobre, les agresseurs ont détruit les meubles, jeté à terre les Bibles et livres liturgiques et volé les offrandes. La communauté de Karachi avait déjà été secouée après qu’ait été attaquée l’église catholique de Saint François (voir Fides 17/10/2012). Selon des sources locales de Fides, depuis le début de l’année, au moins six églises de Karachi, appartenant à des communautés de différentes dénominations, ont été attaquées, saccagées ou incendiées. Dans un communiqué parvenu à Fides, Paul Bhatti, Conseiller spécial du Premier Ministre pour l’Harmonie nationale, condamne l’épisode, en promettant que « toutes les mesures possibles seront prises afin d’éviter que de telles attaques ne se répètent ». « Nous nous rendons compte du fait que de tels actes sont le fruit d’une mentalité qui entend créer une cassure entre les musulmans et les chrétiens au Pakistan mais nous ferons de notre mieux afin de contrecarrer les desseins néfastes de cette mentalité » déclare Bhatti, invitant la collectivité à combattre, unie, « la menace croissante de l’extrémisme dans le pays ».
L’église attaquée se trouve dans le quartier bien connu d’Essa Nagri, l’une des zones chrétiennes les plus densément peuplée, se trouvant ces derniers mois au centre de nombreuses descentes de radicaux islamiques, qui terrorisent les chrétiens qui y résident. Au cours de ces derniers mois, à Essa Nagri une église des chrétiens adventistes du septième jour avait déjà été prise pour cible. (PA) (Agence Fides 22/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network