AMERIQUE/BOLIVIE - Déclaration des Evêques après 30 ans de démocratie : « célébrer la démocratie signifie refuser toute forme de violence »

jeudi, 11 octobre 2012

La Paz (Agence Fides) – Commémorant les 30 ans de vie démocratique ininterrompue en Bolivie, la Conférence épiscopale a publié une déclaration intitulée : « Bolivie, 30 ans de démocratie, de justice et de respect pour tous » dont une copie a été envoyée à l’Agence Fides. « Nous avons des motifs importants pour célébrer la continuité de la démocratie. Trente ans ont passé depuis la fin des gouvernements autoritaires et soutenus par la force des armes » commence par rappeler le texte des Evêques boliviens dont nous reprenons ci après quelques extraits.
« Nous remercions Dieu et tous ceux qui ont combattu pour réussir à l’obtenir. En tant qu’Eglise, nous nous félicitons avec toute la société bolivienne du retour et de l’institutionnalisation de la démocratie et des autonomies locales, de la création du Défenseur du peuple et des Tribunaux de justice, de l’initiative législative des citoyens, de l’institut du référendum et de l’Assemblée constituante entre autres réalisations ».
« Une vision du processus démocratique bolivien serait toutefois incomplète si nous ne faisions pas remarquer les menaces actuelles qui compromettent le plein exercice de la démocratie en Bolivie. Célébrer les succès de la démocratie signifie conserver une attitude de rejet du conflit interne au peuple bolivien et de toutes les formes de violence. C’est célébrer la réalisation des droits fondamentaux des personnes à l’instruction, à la santé et à l’autodétermination. C’est pourquoi nous demandons à tous les boliviens de promouvoir la culture de la paix, le dialogue et de parvenir à des accords dans l’unité en vue du développement et de la prospérité de tous ».
« Trente ans de démocratie, entre ombre et lumière, sont un patrimoine important que nous devons protéger et sauvegarder comme le meilleur héritage pour les générations futures, dans le défi important représenté par la construction d’une société plus juste, plus digne, plus libre et plus unie ». Le document porte la signature du Secrétariat de la Conférence épiscopale bolivienne et la date du 10 octobre 2012. (CE) (Agence Fides 11/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network