ASIE/PAKISTAN - Violences à l’encontre des chrétiens suite au film « l’innocence des musulmans » : un évêque blessé

samedi, 29 septembre 2012

Lahore (Agence Fides) – Les chrétiens au Pakistan sont victimes de violences de la part d’extrémistes islamiques qui défoulent contre eux leur colère et leur vengeance après la « publication » du film « l’innocence des musulmans », considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet. Après l’attaque contre l’église chrétienne de Saint Paul de Mardan, un évêque a été agressé, malmené et blessé. Ainsi que l’indiquent des sources locales de Fides, l’évêque protestant Naeem Samuel, de la Trinity Evangelical Prayer Church a été attaqué hier alors qu’il sortait de l’église de Youhanaabad, un faubourg de Lahore (province du Pendjab) où vivent environ 10.000 familles chrétiennes. Trois hommes l’ont arrêté, en l’apostrophant à l’aide de phrases telles que : « Vous chrétiens avez offensé notre prophète, nous vous tuerons tous ! ». Bien que l’évêque ait tenté de se défendre en disant que « tous les chrétiens au Pakistan ont condamné le film », les trois hommes ont commencé à le frapper avec violence, l’abandonnant à terre sans connaissance. L’évêque, qui est le recteur de la Biblical University souffre de nombreuses blessures et fractures et a dû être hospitalisé. Naeem Samuel assure également la gestion d’un réseau de télévision chrétien par câble à Lahore, réseau qui transmet des cours bibliques, des films religieux et des prières. Raison pour laquelle il avait déjà reçu des menaces et il lui avait été intimé de bloquer ses émissions, sa résidence ayant été incendiée voici un mois.
Entre temps, le sillage de violence se poursuit dans le quartier chrétien d’Essa Nagri, à Karachi (province du Sindh). La dernière victime est un chrétien de 30 ans, Zulifiqar Masih, tué lors du énième raid accompli par des extrémistes islamistes d’ethnie pashtoun. Il s’agit du cinquième chrétien tué en un mois : le 29 août, Fasil Masih avait été assassiné, le 12 septembre, Yousaf Masih avait subi le même sort et le 15 septembre, on avait enregistré le meurtre de Rafi Masih et Nasir Masih (voir Fides 17/09/2012).
La violence concerne également les jeunes chrétiennes, les plus vulnérables. Comme l’a indiqué à Fides l’ONG World Vision in Progress, au cours de ces derniers jours, Sumbal Masih, une chrétienne de 16 ans de Faisalabad (au Pendjab), serveuse de son état, a été enlevée, violée et torturée pendant six heures par son employeur, un riche musulman, et par deux autres hommes. Deux de ses tortionnaires ont été arrêtés par la police locale. (PA) (Agence Fides 29/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network