http://www.fides.org

Asia

2012-07-26

ASIE/CAMBODGE - Alarme suite à une épidémie de fièvre aphteuse humaine affectant en particulier les enfants dénutris

Phnom Penh (Agence Fides) – Selon certains experts, le fort taux de dénutrition au Cambodge a causé la diffusion rapide d’une épidémie de fièvre aphteuse humaine qui, depuis le mois d’avril dernier, a tué 54 enfants pauvres. Dans le pays, les crèches et toutes les écoles primaires ont été fermées afin de tenter de contenir la propagation de l’Enterovirus-71 (EV-71) qui devrait être responsable de l’épidémie de la maladie connue également comme exanthème viral des mains, des pieds et de la bouche (HFMD). L’HFMD frappe en particulier les mineurs et la contagion intervient au travers du contact avec la muqueuse, la salive ou les selles d’un sujet infecté. Les épidémies ont généralement lieu en Asie du sud-est au cours de la saison des pluies. A l’hôpital Kantha Bopha de la capitale cambodgienne, la majeure partie des enfants contaminés sont morts entre avril et fin juin. Dans différentes provinces, ont été enregistrées des formes légères de la maladie et il pourrait exister des centaines de cas non recensés du fait de la trop faible densité des services sanitaires dans le pays. Il est impossible d’établir le taux de mortalité dans le cas de la forme sévère de l’HFMD. C’est seulement récemment que le gouvernement cambodgien a commencé à collaborer avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en vue de son contrôle.
D’une recherche du Ministère de la Santé cambodgien et de l’OMS, il ressort que le virus EV-71, l’une des causes connues de l’HFMD, était présent dans la majeure partie des cas enregistrés. Nombre d’enfants sont morts au cours de leur première journée d’hospitalisation et avant de contracter la maladie, ils étaient tous dénutris ou affectés par des pathologies chroniques. La dénutrition concerne 40% des jeunes cambodgiens, les rendant plus vulnérables aux maladies infectieuses. Le pays est caractérisé par le troisième plus fort taux de dénutrition infantile des membres de l’Association des Nations du Sud-est asiatique (ASEAN) et 28% des enfants de moins de cinq ans sont en insuffisance pondérale ou trop petits pour leur âge. La « faim occulte », le manque de vitamines ou de sels minéraux, constitue un autre des graves problèmes du pays dans lequel la moitié des enfants de moins de cinq ans, les plus vulnérables à l’HFMD, sont anémiques, surtout par manque de fer, sachant que 9 sur 10 le sont dès l’âge d’un an. Selon l’OMS, au cours de cette année, plus de 1,27 millions de cas de fièvre aphteuse humaine légère ou sévère ont été enregistrés en Chine contre un peu plus de 711.300 cas l’an dernier, sachant que les cas de cette année ont porté à la mort de 356 personnes. En outre, il semble que le nombre des cas de la pathologie en question ait été multiplié par près de 30 à Singapour, passant de 871 à plus de 26.000 au cours des six premiers mois de l’année en cours. (AP) (Agence Fides 26/07/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network