AFRIQUE/MOZAMBIQUE - De nouvelles stratégies pour lutter contre la propagation du VIH/SIDA qui frappe dans de manière mortelle 1600 employés de l’État chaque année

lundi, 18 octobre 2010

Maputo (Agence Fides) – En vue de favoriser une action conjointe visant à arrêter la propagation du VIH/Sida, toutes les institutions publiques du Mozambique ont inscrit la lutte contre cette maladie dans leurs cycles de planification respectifs. C’est ce qui a été annoncé à Maputo par le ministre de la Fonction publique, Diogo Vitoria, qui a également signalé que parmi les 167 420 employés du gouvernement en 2008, 31 937 (19%) étaient séropositifs. Parmi ceux-ci, au moins 9 937 nécessitaient un traitement par médicaments antirétroviraux. Le Sida provoque environ 1600 décès par an chez les employés de l’État. Les domaines de priorité prévus dans cette stratégie pour la période 2009-2013 sont la prévention, les soins et le traitement, la réduction de l’impact de l’épidémie, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, ainsi que l’inclusion de la lutte contre la maladie dans les cycles de planification institutionnelle. (AP) (Agence Fides 18/10/2010 ; 11 lignes, 147 mots)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network