http://www.fides.org

Vaticano

2003-05-15

VATICAN - LE PAPE AUX EVEQUES SYRO-MALABARS ET SYRO-MALANKARS : SOYEZ FERMENT D’EVANGELISATION POUR LA NATION INDIENNE

Rome (Agence Fides) – Travailler en communion et dans l’unité pour l’évangélisation, contre les problèmes du laïcisme : c’est l’invitation adressée par le Saint-Père aux Evêques indiens de rite syro-malabar et syro-malankar qui ont terminé le 13 mai leur visite « ad limina ».
Dans son discours aux Evêques syro-malabars, le Pape les a invités à « travailler étroitement avec les Evêques de rite latin et avec le Saint-Siège, pour faire en sorte que les fidèles syro-malabars reçoivent le soutien spirituel qu’ils méritent », en soulignant la nécessité d’un engagement constant et de charité fraternelle pour le bon fonctionnement du Synode des Evêques.
Le Pape a rappelé la richesse de la liturgie syro-malabare qui « a joué un rôle vital pour forger l’expérience de foi en Inde », et a invité à « conserver et à renouveler ce trésor, en ne permettant jamais qu’il soit utilisé comme source de division ».
Rappelant que « la charité invite tout chrétien à aller proclamer la Bonne Nouvelle du Christ jusqu’aux extrémités de la terre », le Pape a continué : « L’Inde, bénie par tant de cultures différentes, est une terre où le peuple aspire vers Dieu ; cela rend votre liturgie proprement indienne, une manière excellente d’évangélisation… L’évangélisation authentique est sensible aux cultures et aux usages locaux ». S’adressant à une Eglise riche de vocations missionnaires, le Pape s’est uni aux Evêques pour « rendre grâces parce que vos Eparchies ont été bénies par de nombreux prêtres et religieux ».
Dans le discours adressé aux Evêques syro-malankars, le Pape a rappelé la crise des valeurs et le laïcisme qui, en Inde également, usent la pratique de la foi et la culture chrétienne. « Pour répondre à ce problème de manière adéquate, il faut une inculturation de l’éthique chrétienne à tous les niveaux de la société humaine … Votre longue expérience comme petite communauté de chrétiens dans une terre à majorité non chrétienne, vous a préparés à devenir ce <>, un instrument opportun de transformation ». Mais ce processus se réalise « en veillant toujours à ce que le message du Christ ne soit jamais dilué ou altéré dans la tentative de le rendre plus acceptable culturellement ou socialement… Comme Evêques, vous êtes source d’orientation et de force pour les communautés religieuses dans vos Eparchies ».(Agence Fides, 15 mai 2003, 38 lignes, 415 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network