http://www.fides.org

America

2003-05-15

AMERIQUE : PARAGUAY - OUVERTURE A TUPRANDA AU PARAGUAY DE LA 29° ASSEMBLEE ORDINAIRE DU CONSEIL EPISCOPAL LATINO-AMERICAIN (CELAM)

Tuparenda (Agence Fides) - Le mardi 13 mai, la 29° Assemblée ordinaire du Conseil Episcopal Latino-américain (CELAM) a ouvert ses travaux au sanctuaire de Tuparenda (Ypacarai-Paraguay) ; ils se termineront le 16 mai. L’Assemblée a réuni : 9 Cardinaux, 16 Archevêques, et plus de 40 Evêques des différents des Pays d’Amérique Latine, ainsi que des Evêques venus des Etats-Unis et d’Europe, l’Envoyé Spécial du Pape, le Cardinal Giovanni Battista Re, Préfet de la Congrégation des Evêques, et Président de la Commission pour l’Amérique Latine, et Mgr Cipriano Calderon Polo, vice-président de cette même Commission.
Le programme prévoyait des questions différentes et délicates : panorama de la réalité sociale et ecclésiale des différents pays d’Amérique Latine et des Caraïbes ; analyse, débat et approbation des lignes générales du projet du Nouveau Plan Global du CELAM pour la période 2003-2007, intitulé « Vers une Eglise, Maison et Ecole de communion et de solidarité dans un monde globalisé : Humaniser la globalisation, en globalisant la solidarité ». Il faut souligner aussi l’importance de deux conférences sur le « Directoire pour le Ministère Pastoral des Evêques (Cardinal Giovanni Battista Re) et le « Rosaire et la Religiosité Populaire (P. Antonio Gonzalez Dorado, S.J.)
Le Cardinal Giovanni Battista Re, à son arrivée à Assunzione (Paraguay), a déclaré que l’engagement prioritaire des Evêques latino-américains devait être la sanctification des fidèles, sans oublier toutefois les problèmes sociaux et humains : « Leur préoccupation sera toujours l’annonce de l’Evangile, mais aussi le souci de soutenir la promotion humaine ». Parmi les problèmes que le continent latino-américain doit affronter, la corruption et la violence peuvent être éliminées par l’unité, a déclaré le Cardinal. « L’Eglise enseigne que la force qui peut aider à améliorer la société n’est pas la violence, mais l’amour ; il est donc urgent de travailler à la construction de la civilisation de l’amour ». Mgr Jorge Jimenez Carvajal, dans son message d’ouverture, a demandé « d’évangéliser les cultures, la science et la recherche, afin qu’elles soient au service de l’être humain.
L’Assemblée se terminera par une Messe solennelle concélébrée d’action de grâce. (R.Z.)
(Agence Fides, 15 mai 2003, 33 lignes, 386 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network