http://www.fides.org

Africa

2003-05-14

AFRIQUE / OUGANDA - IL N’Y A PAS DE CONFIRMATION DE LA FUITE DE SEMINARISTES ENLEVES DIMANCHE DERNIER DANS LE NORD DE L’OUGANDA

Kampala (Agence Fides) – « Malheureusement, les nouvelles sur la fuite de plusieurs séminaristes enlevés par l’Armée de la Résistance du Seigneur (LRA) ne sont pas fondées », déclare à l’Agence Fides le Père Joseph, missionnaire Combonien, curé de Kitgum depuis 7 ans, dans le nord de l’Ouganda, à la frontière avec le Soudan. Des organes de presse ougandais avaient publié le 14 mai des rumeurs selon lesquelles plusieurs séminaristes enlevés par des rebelles à Lachor dimanche dernier s’étaient enfuis. Malheureusement, ces nouvelles n’ont pas été confirmées. « Je crains que ces rumeurs aient été diffusées exprès par les rebelles pour faire en sorte que l’armée n’intervienne pas, par crainte d’empirer la situation des otages » déclare le Père Joseph, dont la paroisse, selon les moyens locaux d’information, aurait accueilli les fugitifs.
Une quarantaine de séminaristes ont été enlevés dans la nuit de samedi 10 mai au dimanche 11 ami : des rebelles du LRA ont fait une incursion dans le séminaire de Lachor dans le nord de l’Ouganda. Lors de l’attaque, un jeune de 8 ans a trouvé la mort. Les rebelles enlèvent depuis des années des enfants et des jeunes dans le nord de l’Ouganda, pour les envoyer dans leurs propres camps d’entraînement au Soudan, pour les transformer en combattants.
« Le monde doit prendre conscience de ce qui se passe ici », déclare le Père Joseph. « Les incursions continuelles des rebelles rendent la vie impossible aux habitants. Dans notre Mission, nous accueillons 300 jeunes environ de 8 à 15 ans ; ils se réfugient chez nous pour trouver un minimum de sécurité et de réconfort ; mais de nombreux autres sont dans leur situation et ne savent pas à qui s’adresser ». (L.M.) (Agence Fides, 14 mai 2003, 24 lignes, 308 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network