VATICAN - LA PRIERE : QUATRE PRIERES FONDAMENTALES DE LA VIE DU FIDELE : les Actes de Contrition, de Foi, d’Espérance et de Charité (XIII)

jeudi, 29 mars 2007

Rome (Agence Fides) - L’ACTE DE CONTRITION (K)
LA CONFESSION
« ILS REGARDERONT VERS CELUI QU’ILS ONT TRANSPERCE » (Jean 19, 27b ; cf Zacharie 12,10)
On ne peut nier que le Sacrement de la Confession connaît une crise, qui varie d’une paroisse à l’autre, d’un diocèse à l’autre, d’un Pays à un autre Pays. Un grand nombre de fidèles s’approche de la Communion, mais peu se confessent… Toutefois, il faut dire et répéter : LA OU LES PRETRES SONT PRESENTS POUR CONFESSER, LES FIDELES SE CONFESSENT. Confession individuelle bien sûr, et pas Assemblées pénitentielles avec absolution générale (interdites et non valides…). Prêtres, faisons notre examen de conscience.…

Le thème retenu par la Saint Père, Notre Pape Benoît XVI pour le Message de Carême, renvoie au Livre des Nombres (21, 4-9). Le Peuple d’Israël se révolte une fois de plus contre le Seigneur Dieu qui l’a fait sortir d’Egypte « à main forte et à bras étendu » (Deutéronome 26,8). Pour faire comprendre au peuple la gravité de cette révolte, qui conduit à la mort spirituelle, Dieu envoie des « serpents brûlants dont la morsure fit périr beaucoup de monde en Israël » (verset 6b). Devant le repentir du peuple et l’intercession de Moïse, Dieu fit élever un serpent d’airain, « et si un homme était mordu par quelque serpent, il regardait le serpent d’airain et il restait en vie » (verset 9b).
Jésus reprend cet épisode pour faire comprendre sa Mission. A Nicodème, il déclare : « Comme Moïse éleva le serpent au désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme, afin que tout homme qui croit ait la VIE éternelle » (Jean 3, 14). Plus tard, il déclarera de même : « Et moi, élevé de terre, j’attirerai tout à moi : il signifiait par là de quelle de le mort il allait mourir » (Jean, 12, 32-33). Et il indiquera le caractère divin de sa Mission : c’est Dieu en personne qui vient nous sauver : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’Homme, alors, vous saurez que JE SUIS » (Jean 8, 27 b), s’attribuant le Saint Nom de Dieu donné par Yahvé à Moïse : Isaïe l’avait dit, l’enfant qui, devait naître s’appellerait « Emmanuel » (Isaïe 7, 14c) c’est-à-dire « Dieu avec Nous » (Mathieu 1, 23c) : la réalité dépasse l’espérance : DIEU EST AVEC NOUS, il s’est fait homme pour nous faire devenir Dieu… répéteront les Pères de l’Eglise. (à suivre)

PRIERE A JESUS CRUCIFIE

« On Bon et très Doux Jésus
Prosterné à genoux en votre présence,
Je vous prie et je vous conjure avec toute la ferveur de mon âme,
De daigner graver dans mon cœur
De vifs sentiments de foi, d’espérance et de charité,
Un vrai repentir de mes péchés,
Et la volonté très ferme de m’en corriger.
Pendant que je considère et contemple en esprit vos cinq plaies,
avec une grande affliction et une grande douleur,
ayant devant les yeux ces paroles que le Prophète David mettait dans votre bouche,
ô bon Jésus :
<<ILS ONT PERCE MES MAINS ET MES PIEDS :
ILS ONT COMPTE TOUS MES OS>> (Ps XXI, 17-128) »


« En ego, o bone et dulcissime Jesu,
ante conspectum tuum genibus me provolvo,
ac maximo animi ardore te oro atque obtestor,
ut meum in cor vividos fidei, spei et caritatis sensus,
atque veram peccatorum meorum poenitentiam,
eaque emendandi firmissimam voluntatem velis imprimere;
dum magno animi affectu et dolore
tua quinque vulnera mecum ipse considere ac mente contemplor,
illud prae oculis habens, quod jam in ore ponebat tuo David propheta de te,
o bone Jesu:
<<FODERUNT MANUS MEAS ET PEDES MEOS:
DINUMERAVERUNT OMNIA OSSA MEA>> (Ps XXI, 17-18)
(J.M.)
(Agence Fides, 29, mars 2007)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network