VATICAN - LES PRIERES DE LA VIE CHRETIENNE DANS TOUTES LES LANGUES : PORTUGUES (I)

mercredi, 15 novembre 2006

Rome (Agence Fides) - Les racines chrétiennes des Peuples d’Europe
Le Portugal est un des plus vieux pays d'Europe. Les Celtes et les Ibères seront les premiers habitants de la région, avant que celle-ci ne passe sous la domination des Romains, au II° siècle avant Jésus-Christ, et ne prenne le nom de Lusitanie. Ses frontières sont identiques depuis 1297.
La conquête romaine de la péninsule achevée, Auguste la divise en trois provinces ; l’Hispanie Ultérieure est divisée en Bétique, et Lusitanie.
La Lusitanie (Lusitania), province romaine, couvrait la partie de l'actuel Portugal au sud du Douro, une partie du León et de l'Estrémadure. Elle fut séparée de l'Hispanie Ultérieure vers 27 av. J.-C.. La capitale de cette province impériale était Emerita Augusta (auj. Mérida).
Cette province aux confins de l’Empire Romain connaît plusieurs siècles de pax romana, sans événement remarquable. Sa romanisation est profonde, et lui laissera sa langue, le portugais (mais l'origine du portugais actuel vient du latin dit "vulgaire" car parlé par les soldats et colonisateurs romains, d'un point de vue géographique son usage a débuté au nord du Portugal et en Galice). La province compte une cinquantaine de cités sous Auguste, pour une population estimée à 700 000 habitants
La Lusitanie n’est pas directement touchée par les premiers raids germaniques du IIIe siècle et du IVe siècle. En revanche le Ve siècle est une période de bouleversements :
• En 408, l’invasion des Vandales, des Suèves et des Alains ravage la péninsule ibérique. Elle est partagée entre ses envahisseurs par tirage au sort ; la Lusitanie et la Carthaginoise échoient aux Alains.
• En 417, les Wisigoths au service de l’Empire détruisent les royaumes des Alains et des Vandales Silings. Les survivants se rallient aux Vandales Hasdings en Galice, puis quittent l’Espagne en 429.
• En 439, les Suèves étendent leur domination sur la Lusitanie et la Bétique et s’emparent de Mérida et de Séville. Ils sont refoulés par les Wisigoths en 456, qui tuent le roi des Suèves.
• En 468, les Wisigoths s’emparent de la Lusitanie et l’intègrent dans le royaume des Wisigoths
Elle connaîtra ensuite l’invasion des Musulmans d'Afrique du Nord (les Maures) au début du VIIIème siècle.
Les Espagnols tenteront de reconquérir le territoire au XI° siècle, et ce qui correspond aujourd'hui à la partie nord du Portugal deviendra une dépendance féodale espagnole. Alfonso Henriques, fils du comte de Portugal, proclamera l'indépendance du Portugal à l'égard de l'Espagne en 1139. Les derniers Maures, chassés du Pays en 1279, influenceront l'architecture portugaise pendant longtemps.
Les navigateurs et explorateurs portugais domineront tout le commerce maritime des XV° et XVI° siècles. Vasco de Gama découvrira la route des Indes en 1498, six ans après la traversée de l'Atlantique par Christophe Colomb, et Pedro Alvares Cabral le Brésil, en 1500. Le Portugal établira des colonies en Amérique du Sud (Brésil), en Afrique (Mozambique, Angola et Guinée), en Inde (Goa) et en Chine (Macao).
Le christianisme est arrivé en Lusitanie vers l’an 200. Il n’est pas prouvé en revanche que Saint Paul ait voyagé en Hispanie. L'évangélisation progresse surtout à partir du IIe siècle. Le développement du christianisme s'est effectué rapidement, du littoral à l'intérieur des terres, grâce à la présence romaine dans le Pays.

Mais, parler du Portugal depuis le XX° siècle, c’est évoquer pour de très nombreuses personnes, croyantes, mais aussi non croyantes, les Apparitions de Fatima : le 13 mai d’abord (non plus tellement parce que c’est la date de la première apparition en 1917, mais surtout parce que c’est un 13 mai, que le Pape Jean Paul II a été victime d’un attentat). Certains, mieux informés, pensent peut-être aussi au miracle du soleil, qui eut lieu le 13 octobre… Mais tous ont entendu parler du « Secret de Fatima »… Que pouvait donc bien contenir le troisième secret de Fatima ?... Lors de sa publication, beaucoup ont été déçus : ils s’attendaient à y trouver des annonces apocalyptiques, des récits de « fin du monde »… à vous donner le frisson… Aussi, certains affirment-ils à présent que le « Secret » publié, et qui se trouvait à l’Ancien Saint-Office, doit être complété par le Secret que le Saint-Père conserverait jalousement dans son bureau… un feuillet d’une vingtaine de lignes… qui ne pourrait être publié…
Agir ainsi, c’est méconnaître le sens profond de ces Apparitions de la Sainte Vierge, à trois enfants de Fatima : appel à la conversion du monde, à la prière et surtout à la récitation du Chapelet, du Rosaire, aux sacrifices pour la conversion des pécheurs et en réparation de leurs fautes. C’est oublier aussi la vision terrifiante de l’Enfer et l’existence du Purgatoire ; la Très Sainte Trinité dont Sœur Lucie eut encore des révélations spéciales en 1929, l’Eucharistie… C’est ignorer, pour la plupart des gens, les apparitions de l’Ange dès 1916, et les merveilleuses prières qu’il a enseignées aux trois enfants. Nous sommes bien loin d’une Apparition mariale seulement : c’est le Ciel qui descend sur la terre pour nous rappeler en résumé l’enseignement de Jésus, l’Amour miséricordieux de Dieu, l’existence du Ciel, du Purgatoire, de l’Enfer… et la nécessité absolue de la prière.
(Dans le prochain article, nous écouterons les demandes de la Sainte Vierge sur la prière précisément). (J.M.)
(Agence Fides, 15 novembre 2006)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network