http://www.fides.org

Asia

2003-10-02

VATICAN - AUDIENCE GENERALE HEBDOMADAIRE DU SAINT-PERE : « NOS PAS INCERTAINS SONT SOUTENUS PAR LA CLARTE DE LA VERITE QUE LE CHRIST REPAND DANS LE MONDE ET DANS L’HISTOIRE » – « ABANDONNEZ-VOUS AVEC CONFIANCE DANS LES MAINS DE MARIE, EN LA PRIANT SANS CESSE AVEC LE CHAPELET »

Rome(Agence Fides) – Le mercredi 1° octobre, le Pape Jean Paul II a donné l’audience hebdomadaire habituelle Place Saint-Pierre. Il a terminé le cycle des catéchèses sur les psaumes et les hymnes de la prière des Laudes, et a commenté le « Benedictus » de Zacharie, le père de Jean-Baptiste, « le Cantique entonné par le père de Jean-Baptiste, Zacharie, alors que la naissance de ce fils avait changé sa vie, enlevant le doute qui l’avait rendu muet, une punition qui significative pour son manque de foi et de louange ».
« Nous sommes face à une bénédiction qui proclame les actions salvifiques et la libération offerte par le Seigneur à son peuple, a expliqué le Saint-Père. C’est donc une lecture <> de l’histoire, c’est-à-dire la découverte du sens intime et profond de toute l’histoire humaine, guidée par la main cachée mais agissante du Seigneur, qui s’entrecroise avec la main plus faible et incertaine de l’homme ».
Allant de l’avant dans l’explication du Cantique évangélique, le Saint-Père a souligné que son sommet se trouvait dans une phrase qui se trouve presque en conclusion : « Il viendra nous visiter l’Astre d’En Haut ». Avec le Christ apparaît ainsi la lumière qui éclaire toute créature et l’humanité plongée « dans les ténèbres et à l’ombre de la mort… Ce soleil <>. Nous marchons alors en ayant comme point de référence cette lumière ; et nos pas incertains, qui, pendant le jour dévient souvent sur des voies obscures et glissantes, sont soutenus par la clarté de la vérité que le Christ répand dans le monde et dans l’histoire ».
Au terme de la catéchèse, en saluant les pèlerins en différents langues, le Pape a de nouveau invité à la récitation du Chapelet, en ces termes : « Le mois d’octobre a commencé précisément aujourd’hui, et il prend une signification particulière en cette année consacrée au Rosaire. Je vous invite, chers jeunes, chers malades, et chers nouveaux époux, à réciter avec dévotion cette prière si chère à la tradition du peuple chrétien. Abandonnez-vous avec confiance dans les mains de Marie, en la priant sans cesse avec le Chapelet, méditation priante des mystères du Christ ». (S.L.)
Le texte du discours du Saint-Père, en différentes langues, se trouve sur notre site www.fides.org
(Agence Fides, 2 octobre 2003, 33 lignes, 429 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network