http://www.fides.org

Asia

2003-09-30

ASIE / INDE - LA FEMME QUI A ETE GUERIE MIRACULEUSEMENT D’UNE TUMEUR AUX OVAIRES PAR MERE TERESA SERA A ROME POUR LA BEATIFICATION DE LA RELIGIEUSE

Bangalore (Agence Fides) - Les pauvres seront les protagonistes pendant la célébration de béatification de Mère Teresa de Calcutta le 19 octobre prochain à Saint-Pierre de Rome. Parmi tous les fidèles qui assisteront à la cérémonie, il y aura aussi une femme des tribus indigènes indiennes, guérie miraculeusement par l’intercession de Mère Teresa, d’une tumeur aux ovaires. Le miracle a été reconnu par la Congrégation pour les Causes des Saints, et a ouvert à Mère Teresa la voie de la béatification.
La femme s’appelle Monique Besra et appartient à la tribu des Santhal, et est originaire du district de Dinajpur dans l’Etat du Bengale occidental. A présent, elle est une fervente chrétienne. Les Missionnaires de la Charité en Inde expliquent à l’agence Fides que la femme se prépare à se présenter devant le Saint-Père en compagnie de la Supérieure de la Congrégation Sœur Nirmala Joshi et d’autres religieuses.
Le cas de Besra et de sa guérison miraculeuse a été et est toujours objet de controverse, car des médecins et des intellectuels indiens continuent à nier le miracle. Le gouvernement du Bengale occidental a déclaré « ridicule » la position du Saint-Siège qui a reconnu le miracle de la guérison de la femme. Une enquête ordonnée par le gouvernement local a conclu que Besra a guéri d’une tumeur aux ovaires après neuf mois de soins et par une intervention divine.
La version donnée à l’agence Fides par les Missionnaires de la Charité, et confirmée par plusieurs médecins qui visité à Rome la femme, et totalement différente. Il y a cinq ans, Monique avait dans le ventre une masse tumorale de cinq kilos, comme le montrent les radios ; ses conditions générales, ainsi que sa faiblesse constitutionnelle, déconseillaient une intervention chirurgicale qui aurait pu entraîner la mort. Besra raconte qu’elle a prié intensément, en tenant sur son cœur une image de Mère Teresa. En quelques jours, sa tumeur avait disparu. (P.A.)
(Agence Fides, 30 septembre 2003, 28 lignes, 347 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network