http://www.fides.org

Vaticano

2003-09-30

VATICAN - MESSAGE DU PAPE AUX PARTICIPANTS AU CONGRES INTERNATIONAL THOMISTE : « UNE PRIORITE DE LA NOUVELLE EVANGELISATION EST D’AIDER L’HOMME DE NOTRE TEMPS A RENCONTRER LE CHRIST PERSONNELLEMENT, DE VIVRE AVEC LUI ET POUR LUI »

Rome (Agence Fides) – A l’occasion du Congrès International Thomiste, organisé par l’Université Pontificale Saint Thomas et par la Société Internationale Thomas d’Aquin, le Saint-Père a envoyé un Message aux Congressistes. Le Congrès a pour thème : « L’humanisme chrétien au troisième millénaire », et il veut étudier quelle contribution spécifique Saint Thomas peut offrir, au début du nouveau millénaire, à la compréhension et à la réalisation de l’humanisme chrétien ».
« S’il est vrai que la première partie de sa grande œuvre, la Somme Théologique, est toute centrée sur Dieu, il est vrai aussi que la deuxième partie, plus innovatrice et plus étendue, s’occupe directement du long itinéraire de l’homme vers Dieu, écrit le Saint-Père dans le Message. La personne humaine y est considérée comme protagoniste d’un dessein divin précieux, pour la réalisation duquel elle a été dotée de ressources abondantes, non seulement naturelles mais aussi surnaturelles. Grâce à elles, il lui est possible de correspondre à la vocation exaltante qui lui est réservée en Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu. Dans la troisième partie, saint Thomas rappelle que le Verbe Incarné, précisément parce qu’il est vrai homme, révèle en soi la dignité de toute créature humaine, et constitue la voie du retour de tout le cosmos à son principe, qui est Dieu. Le Christ est donc la vraie voie de l’homme ».
L’humanisme de Saint Thomas tourne autour de cette intuition essentielle : « l’homme vient de Dieu, et il doit retourner à Lui… Le temps est le milieu dans lequel il peut porter à son accomplissement cette noble mission qui est la sienne, en mettant à profit les occasions qui lui sont offertes au plan de la nature et de la grâce. Certes, Dieu seul est le Créateur. Mais il a voulu confier à ses créatures, raisonnables et libres, la tâche de compléter son œuvre par le travail ».
Le chrétien est conscient que l’avenir de l’humanité et du monde se trouve dans les mains de la Providence, mais il sait aussi que Dieu, mû par l’amour qu’il a pour l’homme, demande sa collaboration pour améliorer le monde et pour gouverner les événements de l’historie. « En ce début non facile du troisième millénaire, beaucoup ressentent, avec une clarté poussée jusqu’à la souffrance, la nécessité de maîtres et de témoins qui soient en mesure d’indiquer des parcours valables vers un monde plus digne de l’homme, souligne le Pape. Il revient aux croyants la tâche historique de proposer dans le Christ <> sur laquelle aller de l’avant vers cette humanité nouvelle, qui est dans le projet de Dieu. Il est clair toutefois qu’une priorité de la nouvelle évangélisation est précisément d’aider l’homme de notre temps à Le rencontrer personnellement, et à vivre avec Lui et pour Lui ». (S/L.)
Le texte du Message du Saint-Père, en italien, se trouve sur notre site www.fides.org
(Agence Fides, 30 septembre 2003, 38 lignes, 511 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network