http://www.fides.org

Europa

2003-09-23

EUROPE / ITALIE - LE BONHEUR, L’OPERATEUR (L’HOMME), LES SOINS, LE FAIBLE, ELEMENTS FONDAMENTAUX DE L’ACTION PASTORALE AU CONGRES NATIONAL DE L’A.I.P.A.S. (ASSOCIATION ITALIENNE DE PASTORALE SANITAIRE)

Rome (Agence Fides) – Le Congrès annuel de l’AIPAS (Association Italienne de Pastorale Sanitaire) se tiendra à Collevalenza du 6 au 10 octobre 2003 ; il aura pour thème : « Bienheureux l’homme qui prend soin du faible. La joie du don ». Le Congrès « joue » sur quatre éléments qui constituent les fondements de l’action pastorale : le bonheur, l’opérateur (l’homme), les soins, le faible.
Les perspectives seront analysées à travers quatre lignes directrices présentées par quatre orateurs. Mme Franca Zambonini, journaliste de « Famiglia Cristiana » commencera avec un thème de caractère culturel dans lequel elle montrera le désir universel de bonheur dans les milieux de vie qu’elle a connus. Suivra un exposé à caractère psychologique (« Bonheur et maturité humaine ») par le professeur Eugenio Fizzotti, principal de la Faculté de Psychologie de l’Université Salésienne de Tome. Le troisième jour, on passera à la perspective biblique avec Mgr Bruno Maggioni et l’Abbé Sergio Carrarini. Enfin, la dimension spirituelle avec un Carme, le Père Jesus Castellano Cervera (« la spiritualité de la joie ») professeur de spiritualité.
On prévoit en outre des rencontres avec Mgr Sergio Pintor, directeur du Bureau national pour la pastorale sanitaire de la Conférence Episcopale italienne ; les responsables nationaux de la pastorale de la santé, et avec les Evêques attentifs à cette action ecclésiale, dont Mgr Decio Lucio Grandoni, Evêque de Orvieto-Todi, et Mgr Pietro Bottaccioli, Evêque de Gubbio.
« La recherche du bonheur, expliquent les promoteurs, passionne l’homme depuis toujours. Ceux qui vivent en contact avec la souffrance peuvent risquer de considérer cette perspective comme étant hors de sa portée ; mais c’est précisément là où l’homme expérimente la limite de ses ressources, que se développe le désir du bonheur, qui prend la forme de la sérénité, de la tranquillité, de la santé. Conjuguer souffrance et félicité est le problème auquel sont appelés ceux qui travaillent et vivent avec les malades ».
L’image officielle du Congrès porte la photo de Mère Teresa de Calcutta, quelques jours avant sa Béatification le 19 octobre. La religieuse des pauvres est un symbole de ceux qui ont trouvé le bonheur dans le soin des plus pauvres, qui est précisément le sens que ce Congrès veut rechercher. (A.P.)
(Agence Fides, 23 septembre 2003, 33 lignes, 394 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network