http://www.fides.org

Asia

2003-09-26

ASIE / KAZAKHSTAN - CONCLUSION DES TRAVAUX DE LA RENCONTRE INTER-RELIGIEUSE DE ASTANA : L’EXTREMISME, LE TERRORISME ET D’AUTRES FORMES DE VIOLENCE AU NOM DE LA RELIGION N’ONT RIEN A VOIR AVEC UNE COMPREHENSION AUTHENTIQUE DE LA RELIGION, MAIS SONT UNE MENACE CONTRE LA VIE

Astana (Agence Fides) – « La promotion des valeurs de la tolérance, de la vérité, de la justice et de l’amour, doivent être le but de tout enseignement religieux. L’extrémisme, le terrorisme et d’autres formes de violence au nom de la religion n’ont rien à voir avec une compréhension authentique de la religion, mais sont une menace contre la vie humaine, et doivent donc être rejetées ». Ce sont là deux des déclarations finales de la Rencontre inter-religieuse qui s’est tenue à Astana au Kazakhstan les 24 et 25 septembre, à laquelle a participé une délégation du Saint-Siège dirigée par le Cardinal Jozef Tomko.
Dans le texte, les participants rappellent notamment : « Le dialogue inter-religieux est un des instruments les plus importants pour garantir la paix et l’harmonie entre les peuples et les nations » ; ils condamnent l’utilisation erronée des différences entre les religions pour parvenir à des objectifs délétères et violents. Ils sont conscients en outre qu’est en baisse le respect du caractère sacré de la vie humaine et de la dignité de chaque personne ; dans le même temps, la pauvreté, l’analphabétisme, l’immoralité, le manque d’accès à l’eau et aux soins sanitaires constituent de sérieux défis contre la stabilité mondiale. En outre, on recourt souvent à l’oppression et à la violence pour résoudre les controverses.
« Nos sommes prêts à faire tous les efforts possibles pour ne pas permettre que les différences religieuses soient utilisées comme instrument de haine et de discorde », déclarent les participants, qui soulignent la nécessité de « poursuivre le dialogue constructif entre les représentants des religions mondiales ». Pour cette raison, ils ont décidé d’organiser un Congrès tous les trois ans au moins, sous le nom « The Congress of Leaders of World and Traditional Religions ». Puisque le Kazakhstan a été le promoteur de l’intiative, il a été confié à ce Pays d’organiser un Secrétariat. Le deuxième Congrès se tiendra lui aussi à Astana. (S.L.)
(Agence Fides, 26 septembre 2003, 29 lignes, 367 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network