http://www.fides.org

Asia

2003-09-24

ASIE / INDE - LA BEATIFICATION DE MERE TERESA EST UN EVENEMENT POUR RELANCER LA DIALOGUE INTER-RELIGIEUX DANS TOUTE L’INDE – MISE EN ROUTE DU PROJET « SAUVEZ UN MILLION DE VIES »

Bangalore (Agence Fides) – La Béatification de Mère Teresa sera une occasion pour relancer le dialogue inter-religieux en Inde, en des temps de tension entre communautés de foi diverse. Mère Teresa, en effet, est appréciée et estimée par les chrétiens, les musulmans, les hindous et les fidèles de toutes les religions. Pour cette raison, notent les chrétiens, la figure de la religieuse au sari blanc peut être un symbole et un instrument de réconciliation.
Si, au Gujarat (Inde nord occidentale) l’expérience de Mère Teresa est considérée comme un antidote au fondamentalisme religieux, à Bangalore, dans l’Etat méridional du Karnataka, les chrétiens en sont également convaincus : le 17 octobre, il y aura en effet une cérémonie inter-religieuse à la mémoire de Mère Teresa, comme l’a annoncé le « Global Council of Indian Christians », une des principales organisations chrétiennes du lieu.
« Comme partie essentielle des activités pour évoquer Mère Teresa, nous avons lancé des initiatives de dialogue inter-religieux », ont expliqué à l’agence Fides les organisateurs. « Pour cela, nous avons préparé une rencontre inter-religieuse. En l’honneur de Mère Teresa, les autorités civiles locales et nationales, les chefs religieux, les dirigeants des organisations civiles, participeront à la cérémonie, reconnaissant la valeur de la vie et des œuvres de Mère Teresa, qui se poursuivent à présent encore dans 128 pays des cinq continents ».
Le « Christian Council » a demandé officiellement au gouvernement fédéral de déclarer le 19 octobre, jour de la Béatification de Mère Teresa, Journée nationale où la population indienne se consacrera à servir les pauvres et les marginaux.
L’Organisation a aussi consacré à Mère Teresa le projet « Sauvez un million de vies », avec pour but de donner du sang à un million de nécessiteux. Un autre engagement déclaré de l’Association est le soutien, à la campagne pour attribuer le Prix Nobel pour la Paix aux Missionnaires de la Charité, pour le service rendu à Bagdad pendant la guerre en Irak et dans d’autres Pays secoués par des conflits. (P.A.)
(Agence Fides, 24 septembre 2003, 30 lignes, 363 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network