AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Eglises ouvertes dans nos cœurs et dans nos actions pour l'Evêque de Tombura-Yambio

jeudi, 9 avril 2020 corona virus   eglises locales   prière   paix   cessez-le-feu   françois  

EH

Tombura Yambio (Agence Fides) – « Nous ne sommes pas en mesure d’affronter d’autres guerres. Les forces nous manquent. La population est détruite, sans abri. Je prie Dieu afin qu’une solution soit trouvée au plus vite pour vaincre le virus dans le monde entier, ramener la paix dans notre pays et dans toutes les autres zones de guerre afin que nous puissions cheminer, tous ensemble, vers un monde pacifique. Aujourd’hui, même dans la souffrance de la distance, les églises doivent demeurer ouvertes dans nos cœurs et dans nos actions, dans la sainteté de notre quotidien. Les édifices demeurent physiquement clos mais nos cœurs sont ouverts et notre vie spirituelle continue ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides l’Evêque de Tambura-Yambio, S.Exc. Mgr Eduardo Hiiboro, qui désire soutenir l’appel au « cessez-le-feu mondial immédiat dans tous les coins du monde » lancé par le Pape François, en espérant qu’il puisse être accueilli également au Soudan du Sud.
L’Evêque remarque : « L’engagement pastoral que le Pape François mène au profit de l’ensemble de l’humanité continue à susciter en moi une émotion profonde. Il est toujours présent, en toute circonstance, souffrance, qui concerne l’humanité. J’en ai moi-même fait personnellement l’expérience tout comme l’ensemble de la population du Soudan du Sud ». Mgr Hiiboro qualifie le Pape de « véritable bon samaritain », toujours proche de tous ceux qui en ont besoin. Il met sa vie en danger, n’épargne pas ses forces et son énergie, pour faire sentir sa présence en chaque communauté. Le Pape François s’est toujours montré un acteur protagoniste dans l’action pastorale et l’attention et le soin envers le monde. Il est toujours en première ligne, proche des souffrances de l’ensemble de l’humanité. A lui vont mes remerciements pour s’être exposé immédiatement dans le cadre de cette pandémie de Covid-19. Il a été actif dès le premier jour et son appel au monde pour lutter contre cette tragédie est seulement l’un des signes qui démontrent son amour, son attention, sa préoccupation et sa proximité vis-à-vis du monde souffrant. Dans son appel, transparaît toute sa souffrance et sa volonté d’être proche de nous. Depuis que, dans le monde entier, s’est fait un profond silence, l’humanité est confuse. Elle a perdu l’espérance. Personne ne sait comment gérer cette situation. Le Pape François nous encourage à aller de l’avant et à croire en Dieu qui est au milieu de nous, nous protège et nous sauve. De mon côté, je continue à encourager mon Diocèse, le Soudan du Sud et le monde entier à rester aligné sur le Pape, à travailler tous ensemble pour la paix, pour les malades et la prévention du virus ».
En ce qui concerne la pandémie, l’Evêque fait appel à l’ensemble de la population sud-soudanaise afin que soient respectées les indications fournies par le gouvernement, en particulier pour la protection et la santé des plus pauvres. « La présence du virus est particulièrement désastreuse pour les strates les plus pauvres. Les infrastructures manquent. Prions le Seigneur afin qu’Il continue à nous aider et à demeurer à nos côtés ». (EH/AP) (Agence Fides 09/04/2020)


Partager: