http://www.fides.org

Vaticano

2003-09-22

VATICAN - « DURANT CES DERNIERES SEMAINES DE L’ANNEE DU ROSAIRE, SENTONS-NOUS PLUS QUE JAMAIS UNIS DANS LA RECITATION DU CHAPELET, DE MANIERE PARTICULIERE POUR LES FAMILLES ET POUR LA PAIX DANS LE MONDE » DECLARE LE PAPE A L’ANGELUS

Castel Gandolfo (Agence Fides) Poursuivant le pèlerinage spirituel vers le Sanctuaire de Pompéi où il se rendra le 7 octobre prochain, fête de la Notre-Dame du Rosaire, le Saint-Père a médité, avant l’Angélus du dimanche 21 septembre, sur les « mystères de la lumière », qui « intègrent les moments traditionnels de l’enfance, de la passion et de la gloire du Christ, avec ceux, également importants, de sa vie publique » : le Baptême dans le Jourdain, les Noces de Cana, l’Annonce du Royaume, la Transfiguration sur le Mont Thabor, et l’Institution de l’Eucharistie.
« La présence de Marie, dans ces mystères est tout au plus en arrière-plan. A part un, les Noces de Cana, où le rôle de la « Mère de Jésus » est déterminant. C’est Elle, en effet, qui fait remarquer à son Fils que le vin manque ; et quand il répond que « son Heure n’est pas encore venue », elle le presse avec une urgence maternelle, en disant aux serviteurs : « Faites ce qu’il vous dira » (Jn 2,5). De cette manière, elle montre quelle a compris plus que tout autre, les intentions profondes de Jésus. Elle le connaît » de cœur à cœur », parce que, depuis le début, elle conserve et médite chacun de ses gestes et chacune de ses paroles (cf Lc 2, 19.51). Pour cela, la Sainte Vierge est la première et la principale maîtresse de la prière chrétienne : à son école, on apprend à contempler le visage du Seigneur, à en assimiler les sentiments, à en accepter les valeurs avec une cohérence généreuse ».
Puis le saint-Père a invité à suivre le Christ « dans l’itinéraire de ses mystères de salut avec l’amour ardent de la Vierge Marie », et a adressé une invitation : « Durant ces dernières semaines de l’Année du Rosaire, sentons-nous plus que jamais unis dans la récitation du chapelet, de manière particulière pour les familles et pour la paix dans le monde ». (S.L.)
(Agence Fides, 22 septembre 2003, 28 lignes, 380 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network