http://www.fides.org

Asia

2003-09-22

ASIE / KAZAKHSTAN - LE DIALOGUE ENTRE LES RELIGIONS EST LA VOIE QUI MENE A LA PAIX : RENCONTRE INTER-RELIGIEUSE AU CŒUR DE L’ASIE, AU KAZAKHSTAN, PONT ENTRE L’ORIENT ET L’OCCIDENT

Astana (Agence Fides) – L’esprit d’Assise se déplace pendant deux jours au cœurs de l’Asie : les 23 et 24 septembre, se tient à Astana, capitale du Kazakhstan, un Congrès Inter-religieux auquel participera une délégation du Saint-Siège.
Dans un entretien avec l’Agence Fides, S. Exc Mgr Tomasz Peta, Archevêque de Astana a déclaré : « La rencontre a été organisée et voulue par le Président du Kazakhstan, M. Nursultan Narzabayev, et est certainement un des fruits du voyage que le Saint-Père a fait en 2001 dans le pays. Nous espérons que la rencontre portera des fruits de détente et de paix. Le Pape nous a enseigné que le dialogue entre les religions était un instrument important pour construire la paix ».
« Notre Pays a plus de 130 groupes ethniques et une population musulmane à 60% : nous avons besoin de cultiver la communion et le dialogue. Nous sommes très heureux que les autorités civiles reconnaissent le Pape comme grande autorité morale au plan mondial, et aient lancé une initiative en lien avec l’esprit d’Assise, où s’est déroulée la première rencontre inter-religieuse pour la paix ».
La délégation vaticane est dirigées par le Cardinal Jozef Tomko, et comprend notamment Mgr Renato Martino, Président du Conseil Pontifical « Justice et Paix », Mgr Pier Luigi Celata, Secrétaire du Conseil Pontifical pour le Dialogue Inter-religieux, Mgr Jozef Wesolowski, Nonce Apostolique au Kazakhstan.
La rencontre au Kazakhstan s’inspire de plusieurs passages de Nostra Aetate du Concile Vatican II : « L’Eglise invite tous ses enfants afin que, avec prudence et avec charité, par des colloques et la collaboration avec les fidèles des autres religions, en témoignant de la foi et de la vie chrétienne, ils reconnaissent, conservent et assurent la promotion de ces biens spirituels et moraux et de ces valeurs socioculturelles qui s’y trouvent » ( N.Ae., 2)
Le Pape Jean Paul II, durant les 25 années de son Pontificat a rencontré de nombreux chefs religieux pour promouvoir dans le monde les valeurs spirituelles et morales, et favoriser ainsi la réconciliation et la paix entre les peuples. Au mois de janvier de l’an passé, en invitant pour une deuxième fois à Assise les représentants des religions du monde, le Saint-Père a rappelé : « c’est un devoir pour les personnes et pour les communautés religieuses de manifester leur refus le plus net et le plus radical de la violence, de toute violences, à commencer par celle qui prétend s’entourer de religiosité en faisant même appel au saint Nom de Dieu pour nuire à l’homme ». (P.A.)
(Agence Fides, 22 septembre 2003, 34 lignes, 452 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network