ASIE/OUZBEKISTAN - Témoignage de l’Administrateur apostolique sur le manque de prêtres et l’augmentation du nombre des baptêmes

lundi, 28 mai 2018 prière   evangélisation   prêtres   baptême   mission   catéchumènes   ordres religieux  

Tachkent (Agence Fides) – « Nous nous en remettons à la prière de tous afin que le Seigneur puisse donner à l’Ouzbékistan de nouveaux prêtres et qu’Il puisse soutenir notre mission. En ce moment, nous sommes un peu dans l’angoisse parce que l’un de nos confrères, qui a passé ici 21 ans, s’est transféré en Terre Sainte pour étudier. Cependant, nous, prêtres, nous tentons de faire tout le possible pour ne pas faire manquer l’assistance spirituelle à la communauté catholique uzbeke ». C’est ce qu’indique à l’Agence Fides l’Administrateur apostolique de l’Ouzbékistan, le Père Jerzy Maculewicz, OFM Conv.
Les prêtres catholiques sont répartis à l’intérieur de cinq Paroisses dans les plus grandes villes du pays où se trouvent les quelques 3.000 catholiques uzbeks. « A Tachkent, les fidèles sont assistés par deux prêtres franciscains et un frère laïc. A Boukhara nous disposons d’un prêtre et d’un religieux tout comme à Fergana et à Urgench, alors que Samarkand est aujourd’hui totalement dépourvue et ne dispose plus de prêtre » précise le Père Maculewicz.
Le nombre des membres de la communauté, explique le religieux, est variable. « Chaque année, nous avons de nouveaux baptêmes mais, dans le même temps, persiste un processus de migration en direction d’autres pays tels que la Russie, la Pologne ou le Kazakhstan. Au sein de la Paroisse de Tachkent, la Messe n’est pas seulement fréquentée par des catholiques mais également par des personnes qui, attirées par le message évangélique, nous observe et, quelques temps plus tard, décident de commencer le catéchuménat ».
Une attention particulière est accordée au parcours en vue de la préparation aux sacrements. « Le chemin vers le baptême dure un an et demi. Nous voulons bien préparer les personnes afin que tous soient conscients de ce qu’ils reçoivent et de ce que signifie être des chrétiens catholiques ». Le catéchuménat des adultes se conclut généralement la nuit de Pâques. « Cette année, ce sont 9 personnes qui ont reçu le baptême et la première communion au cours de la Veillée pascale. Le lendemain, en revanche, nous avons baptisé 5 enfants. Pour nous, il s’agit d’un moment de grande joie parce que, malgré les départs continuels, notre communauté continue de quelque manière à s’agrandir » relève le religieux.
Les adultes nouvellement baptisés recevront le sacrement de la Confirmation au cours des premiers jours du mois de juin. « Nous avons décidé de scinder les deux sacrements parce que nous voulons éviter que n’échappe l’importance de la Confirmation. En ces jours-ci, en revanche, 8 enfants du catéchisme recevront la première communion ».
En Ouzbékistan, 80% de la population professe la religion islamique alors que 8% se reconnaît dans l’Eglise russe orthodoxe et le reste adhère à des credo religieux minoritaires. (LF) (Agence Fides 28/05/2018)


Partager:
prière


evangélisation


prêtres


baptême


mission


ordres religieux