AFRIQUE/KENYA - Assassinat d'un prêtre et hausse de la tension à la veille du scrutin présidentiel

mardi, 24 octobre 2017 missionnaires assassinés  

Nairobi (Agence Fides) – Un prêtre kenyan a été tué. Il s’agit du Père Evans Juma Oduor, retrouvé inconscient au soir du Dimanche 22 octobre dans les environs d’une plantation de canne à sucre sise non loin du Chiga Market Centre de Muhoroni, à 30 Km du couvent de Nyabondo. La carcasse brûlée de sa voiture a été retrouvée à cinq kilomètres de distance du lieu où il a été découvert.
Transporté à l’hôpital, le Père Evans Juma Oduor, qui présentait une blessure à la tête, est mort quelques heures après, sans avoir repris connaissance. Le Père Evans Juma Oduor était Curé de la Paroisse de Sigomore appartenant à l’Archidiocèse de Kisumu, dans l’ouest du Kenya.
Selon la presse locale, voici deux semaines, le Père Evans Juma Oduor avait lancé un appel public au gouvernement afin qu’il cesse de tuer les Lui, ethnie à laquelle appartient Raila Odinga, le principal adversaire du Président sortant, Uhuru Kenyatta, dans le cadre des élections présidentielles du 8 août dernier, ensuite annulées par la Cour Suprême sur la base d’un recours déposé par ce même Raila Odinga. Kenyatta. On se souviendra que la Cour Suprême avait motivé sa décision d’annulation du scrutin du 8 août dernier par le fait que « la Commission électorale avait ignoré ou refusé de conduire les élections présidentielles d’une manière cohérente avec les dispositions de la Constitution » (voir Fides 01/09/2017).
Ces derniers jours, plus de 40 personnes ont perdu la vie dans le cadre d’affrontements avec la police. La lutte politique a en outre pris une dimension ethnique qui rappelle les très graves incidents ayant éclaté voici quelques 10 ans en arrière après les élections présidentielles contestées de décembre 2007, incidents qui avaient fait des milliers de morts et des millions d’évacués. (L.M.) (Agence Fides 24/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network