ASIE/COREE DU SUD - La mission : faire la volonté de Dieu

lundi, 23 octobre 2017 evangélisation   animation missionnaire   missionnaires   mois missionnaire extraordinaire  

forosdelavirgen.org

Daejeon (Agence Fides) – Le « Mois missionnaire extraordinaire » renouvellera l’élan apostolique au sein de la Communauté catholique coréenne et constituera une impulsion à poursuivre dans l’œuvre d’annonce de l’Evangile qui plonge ses racines en Corée dans l’expérience des martyrs. C’est ce que déclare à Fides le Père Augustin Han, prêtre du Diocèse de Daejeon, rappelant l’histoire et l’actualité de l’Evangélisation de l’Eglise en Corée. « Notre histoire rappelle le passage de l’Evangile selon Saint Marc qui indique « Il en est du Royaume de Dieu comme d’un homme qui aurait jeté du grain en terre : qu’il dorme ou qu’il se lève, nuit et jour, la semence germe et pousse, il ne sait comment » (Mc 4,26-27)", rappelle le prêtre.
Pour l’occasion, le Père Han retrace l’histoire de la floraison du Christianisme en terre coréenne. « A la fin du XVIII° siècle, un certain nombre d’érudits entrèrent en contact avec les livres bibliques et « La vraie signification du Seigneur du Ciel » du Bienheureux Matteo Ricci, en chinois, et commencèrent à étudier de manière autonome la doctrine de l’Eglise. Conquis par la vérité expliquée par le Bienheureux Matteo Ricci, ils envoyèrent l’un d’entre eux à Pékin pour lui faire recevoir le baptême. Par la suite, des missionnaires chinois et français vinrent en Corée. Nombre d’entre eux furent martyrisés en professant courageusement la foi. D’autres encore furent tués quelques mois après leur arrivée dans la péninsule coréenne. Ceci veut dire qu’ils furent tués in odium fidei après avoir voyagé pendant plus d’un an, traversant les océans. Nombre d’entre eux avaient à peine trente ans au moment du martyre ».
« A ce moment-là – poursuit le prêtre – il aurait été très difficile d’imaginer que l’Eglise en Corée aurait, des siècles après, été composée du nombre notable de 5 millions de personnes professant la foi catholique, comme c’est le cas aujourd’hui. A ce jour, il s’agit d’une Eglise qui envoie plus de 1.000 missionnaire – prêtres, religieux et laïcs – aux quatre coins du monde ». Le Père Han remarque : « Même si les missionnaires furent martyrisés après une courte période d’évangélisation, leur sacrifice n’a pas été vain. Ils furent les hommes qui jetèrent les semences de l’Evangile dans la terre coréenne. Les fruits des semences ne se voient pas immédiatement après les semailles. La mission de Jésus, comme celle des missionnaires qui se rendent dans des terres lointaines, ne consiste pas à lancer un grand projet à caractère humain, mais à accomplir la volonté de Dieu sur leurs propres chemins, en faisant totalement confiance en la providence de Dieu. Aujourd’hui, nous, chrétiens coréens, en préparant et en vivant le Mois missionnaire extraordinaire, nous devons avoir cette confiance en la Divine Providence en tant que fondement solide de toutes nos activités évangélisatrices. Dieu est le Seigneur de l’histoire. Il veut le salut de tous les peuples et les attire à Lui, au travers de la collaboration de tout baptisé, dans Sa Providence ». (PA) (Agence Fides 23/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network