EUROPE/ITALIE - XVII° Journée mondiale de la vue et risque de mort dû à la cécité

samedi, 30 septembre 2017

CBM Italia Onlus

Milan (Agence Fides) – Sauver de la cécité 2,5 millions de personnes au travers de 37 projets en Afrique, en Asie et en Amérique latine, des hommes, des femmes et des enfants qui risquent de devenir aveugles : tel est le but de la campagne intitulée « Arrêtons-la. La cécité peut tuer » promue par CBM Italie – Missions chrétiennes pour les aveugles dans le monde, une organisation sans but lucratif italienne, à l’occasion de la Journée mondiale de la vue, qui aura lieu le 12 octobre.
Selon l’étude « La cécité dans le monde » publiée sur la revue Lancet, le nombre des aveugles dans le monde a diminué et s’établit actuellement à 36 millions. Toutefois, cette même étude ne manque pas d’avertir que, même s’il est en baisse, le nombre de personnes aveugles pourrait tripler d’ici 2050, arrivant à 115 millions. La prévision en question se base sur le taux de vieillissement de la population mondiale en ce que la cécité augmente avec l’âge.
L’étude reprend les résultats d’une analyse réalisée par le groupe d’experts internationaux Vision Loss Expert Group (VLEG), conduite de 1990 à 2015, de laquelle il ressort que 253 millions de personnes souffrent de handicaps visuels dont 36 millions sont aveugles, 217 millions d’autres ayant des troubles de la vue graves ou modérés. Par ailleurs, 89% de ses personnes avec handicap visuel vivent dans les pays du sud du monde et 55% des personnes présentant des problèmes de vue sont des femmes.
Dans la note envoyée par CBM Italie à Fides, Massimo Maggio, Directeur de l’organisation, se livre au commentaire suivant : « Les données du Lancet soulignent la nécessité de poursuivre notre engagement contre la cécité. Cette dernière peut en effet être bloquée – 80% des causes portant à la cécité pouvant être prévenues – et pour ce faire, il est nécessaire de continuer notre travail avec les partenaires locaux et les gouvernements ». CBM Italie est en effet engagée en première ligne dans le soin et la prévention de la cécité dans le sud du monde au travers de diverses campagnes et de collectes de fonds.
Dans les pays pauvres du monde, un enfant aveugle risque sa vie à chaque instant en tant que victime d’incidents domestiques, de mauvais traitements, pouvant faire l’objet d’un abandon de la part de sa famille et de la communauté selon le rapport de l’UNICEF de 2007. (AP) (Agence Fides 30/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network