AFRIQUE/NIGERIA - Demande de dédommagements de la part de l’Archevêque de Kaduna pour les dommages provoqués à l’Eglise par Boko Haram

mercredi, 23 août 2017 persécutions  

Abuja (Agence Fides) – « Au cours de ces six dernières années, les rebelles de Boko Haram ont attaqué des églises et autres lieux chrétiens dans le nord du pays, mais le gouvernement fédéral doit encore dédommager les victimes » dénonce S.Exc. Mgr Matthew Man-oso Ndagoso, Archevêque de Kaduna, parlant au nom des Evêques de la Province ecclésiastique de Kaduna – qui comprend les Diocèses de Kaduna, Sokoto, Kotangora, Zaria, Minna, Kano et Kafanchan – située dans le nord du Nigeria, au terme de leur session plénière qui a eu lieu en la Cathédrale de Minna.
Face aux journalistes, Mgr Ndagoso a affirmé : « Je désire vous informer que l’Eglise catholique n’a reçu aucune aide de la part du gouvernement fédéral suite aux dommages subis ».
La première attaque contre des lieux de culte catholiques perpétrée par Boko Haram au Nigeria remonte au 25 décembre 2011 et a concerné l’église Sainte Thérèse de Madalla (voir Fides 28/12/2011).
« L’an dernier, un certain nombre de jeunes ont attaqué l’église Saint Philippe de Bakin Iku, dans les environs de Suleja, détruisant des propriétés estimées à plusieurs millions de Naira. Personne n’a pris notre parti » a rappelé l’Archevêque.
Mgr Ndagoso a par ailleurs affirmé que le gouvernement fédéral doit être responsable de l’assistance aux églises et aux victimes. (L.M.) (Agence Fides 23/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network