http://www.fides.org

Africa

2003-09-15

AFRIQUE / GUINEE-BISSAU - TEMOIGANGE D’UN MISSIONNAIRE QUI VIENT TOUT JUSTE DE RENTRER DE GUINEE-BISSAU

Rome (Agence Fides) – « Je suis parti dans l’après-midi du samedi 13 septembre de Bissau, et je n’ai rien vu qui puisse faire penser à la préparation du coup d’Etat » raconte à l’Agence Fides le Père Agostino Martini, responsable pour les Missions de la Province de Vénétie des Franciscains. « Pour dire vrai, d’autre part, les gens étaient exaspérés des intempérances du Président Kumba Yalla, qui était souvent ivre, et qui n’était pas considéré comme apte pour la charge qui lui avait été confiée ».
Pour le Père Martini qui a visité 11 fois la Guinée-Bissau, « la situation économique du Pays, ces dernières années, s’était fort aggravée, et les renvois continuels des élections avaient créé un climat de tension ».
« Dans le Pays, pour le moment, la situation est calme », déclarent à l’agence Fides, les Franciscains de la Communauté de Brand ». « Les gens circulent librement dans les rues, les magasins sont ouverts et les gens vont tranquillement au travail. Les Sœurs franciscaines qui dirigent notre Centre sanitaire sont à leur travail. Les militaires du Comité pour la Restauration de l’Ordre Constitutionnel et la Démocratie tiennent un réunion avec les représentants politiques, sociaux et religieux du Pays, en vue de la constitution d’un gouvernement provisoire dirigé par un civil ».
Les Franciscains ont en Guinée 6 communautés religieuses et 13 Pères venus locaux de Vénétie, et 8 religieux prêtres locaux. Ils dirigent un séminaire dans lequel se trouvent actuellement 6 séminaristes dans le cycle de philosophie et 2 dans le cycle de théologie.
D’après l’Agence ANSA, les frontières terrestres et l’aéroport devraient être rouverts ce matin. (L.M.)
(Agence Fides, 15 septembre 2003, 26 lignes, 284 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network