EUROPE/ESPAGNE - Le défi : continuer à évangéliser le monde du travail

samedi, 22 juillet 2017 travail   justice  

MMTC

Avila (Agence Fides) – « Nos défis consistent à continuer à évangéliser le monde du travail, en annonçant la Bonne Nouvelle, qui comporte le projet d’humanisation que Dieu a pour chacun, et en mettant la personne, créée à Son image et à Sa ressemblance, au centre de toutes les préoccupations ». Il s’agit là d’un extrait du document final du Séminaire international et de l’Assemblée générale du Mouvement mondial des Travailleurs chrétiens (MMTC), tenus du 15 au 21 juillet à l’Université de Mystique d’Avila, auxquels ont participé les délégués de 42 nations ainsi que des autorités, des experts et des responsables des organisations de travailleurs et des syndicats (voir Fides 05/07/2017).
Le MMTC fête cette année ces 50 ans d’engagement, ainsi que le rappelle le document final. « Nous rendons grâce à Dieu pour ces 50 ans de présence chrétienne dans le monde du travail et de cheminement aux côtés de nombre de nos frères travailleurs, en partageant leurs satisfactions et leurs espoirs, leurs joies et leurs douleurs.
Nous sommes accompagnés dans notre évangélisation par le Pape François qui, dans son message aux participants à cette rencontre, par l’intermédiaire de l’Evêque d’Avila, nous invite à un « élan renouvelé visant à porter l’Evangile dans le monde du travail et également pour que la voix des travailleurs continue à résonner dans l’Eglise » et à « combattre afin que tous vivent selon leur dignité et que personne ne soit exclu » ».
Conscient de ses limites propres mais également de l’engagement d’autres réalités importantes, « le Mouvement mondial des Travailleurs chrétiens désire continuer à grandir, en collaboration avec d’autres réalités, afin de construire un monde plus juste, plus solidaire et plus soutenable. Nous offrons notre engagement, notre travail et nos luttes, à tous les travailleurs du monde au niveau local, régional et mondial, afin de répondre à notre mission évangélisatrice et, par conséquence, d’adapter l’organisation du MMTC pour mieux répondre à cette mission ».
Est ensuite énumérée une série d’engagements dont : le renforcement de l’engagement, de la formation et de la révision de vie, en cohérence avec la foi au Christ Jésus, l’Evangile et la Doctrine sociale de l’Eglise ; la promotion du rapport entre mouvements et pastorale ; l’analyse de la situation régionale des travailleurs et travailleuses, en dénonçant les violations des droits et en protégeant la dignité de la personne ; la promotion de l’égalité des chances entre hommes et femmes dans tous les secteurs ; l’invitation à tous les mouvements des travailleurs chrétiens à participer à la Journée mondiale pour la dignité du travail (7 octobre) ; la volonté d’avoir un travail digne pour tous ; la revendication vis-à-vis des Etats d’un salaire social ou d’un revenu universel de citoyenneté pour éviter que ne soient marginalisés des millions de personnes, dans le cas où l’accès à un travail digne ne pourrait être garanti. (SL) (Agence Fides 22/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network