AMERIQUE/BOLIVIE - Trois enfants dans la rue pour chaque femme incarcérée

samedi, 8 juillet 2017

Internet

La Paz (Agence Fides) – En Bolivie vivent environ 1.181 détenues. Une étude de 2016 de la Fondation Construire fait état des conséquences critiques provoquées par l’incarcération d’une femme. En effet, pour chaque détenue, trois enfants finissent dans la rue. Selon l’étude en question, 75% des femmes interrogées dans ce cadre ont reconnu avoir abandonné leurs enfants alors que d’autres enfants ont été confiés à de proches parents, à leur frère aîné ou restent seuls. Par ailleurs, 25% des détenues vivent en prison avec leurs enfants dans des espaces exigus et de très mauvaises conditions, étant souvent exclus des programmes de travail et éducatifs. Sur un total de 61 prisons existant dans le pays, huit comptent également des sections féminines. Seules quatre de celles-ci sont construites exclusivement pour les femmes alors que les autres sont des structures adaptées. La majeure partie des détenues ont subi des violences domestiques. Il s’agit de mères de famille qui commettent des crimes et délits pour tenter de faire face aux besoins alimentaires de leurs enfants. Parmi les crimes les plus répandus, se trouvent le trafic de drogue et les vols. L’étude signale enfin que 80% des femmes sont détenues pour des délits mineurs et 20% pour homicide ou vol aggravé. (AP) (Agence Fides 08/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network