AFRIQUE/BENIN - Nouvelle mission des fils spirituels de Don Orione au Bénin, à la frontière entre le Niger et le Nigeria

samedi, 24 juin 2017 instituts missionnaires  

Malanville (Agence Fides) – En septembre, à Malanville, ville du Bénin située à la frontière avec le Niger et le Nigeria, sera ouverte la nouvelle mission de l’oeuvre de Don Orione en Afrique. Malanville se trouve dans le département d’Alibori, au nord-est du Bénin, et compte, selon les estimations de 2006, 120.900 habitants. Elle est connue en tant que centre d’échanges commerciaux et comme lieu d’un important marché. Sa population est extrêmement hétérogène : une importante communauté musulmane – rassemblant 91,9% de la population – cohabite avec le Catholicisme (3,1%) et les adeptes de religions locales (1,4%). Malgré les différences, ces troupes vivent côte à côte en paix.
Selon les informations envoyées à l’Agence Fides, la Congrégation de Don Orione est présente en Afrique au sein de six nations – Côte-d’Ivoire, Burkina Faso, Kenya, Mozambique, Togo et Madagascar – au travers de quelques 200 religieux. La Province religieuse est en pleine expansion et compte un bon nombre de religieux, ce qui permet l’ouverture de nouvelles missions.
« Le lieu qui a attiré notre attention et facilite notre première installation au Bénin – raconte le Directeur de la Province africaine de l’Œuvre de Don Orione, le Père Basile Aka – a été la Paroisse Notre-Dame du Sacré-Cœur de Malanville, où existent les structures permettant de lancer l’œuvre missionnaire de la Congrégation, à savoir une église paroissiale, un bureau, un presbytère et une école catholique. Tout ceci fut construit par un espagnol, retourné dans son pays à cause de son âge. Actuellement, la Paroisse ne dispose plus de prêtre. Le Vicaire général, Curé d’une autre Paroisse, doit faire plus de 200 Km chaque fin de semaine pour garantir la Messe dominicale ».
Malanville fait partie du Diocèse de Kandi, confié aux soins de S.Exc. Mgr Clet Feliho, qui compte 11 Paroisses, pour 18 prêtres dont 3 religieux, et sur le territoire duquel sont présents 17 Instituts religieux féminins et 2 masculins. (SL) (Agence Fides 24/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network